le vieux monde qui n'en finit pas

20 octobre 2017

GO WEST !

Cette fois, ça y est.

Go West !

keaton super go west

Posté par charles tatum à 18:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


On the road again, ou presque

Nous sommes presque parés. "On the road again"

thumb up

Posté par charles tatum à 12:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 octobre 2017

La mode est aux oeillères ("Cachez ce sein...")

oeillères

En Amérique, la mode évolue. Pour contourner la menace d'un code d'autocensure qui risquerait, après avoir contaminé l'industrie du cinéma, de se répandre dans le pays, d'astucieux stylistes réfléchissent à une mode d’œillères (pour TOUS les êtres humains des quatre sexes connus, ça va de soi) sur le modèle popularisé par la récente adaptation télévisuelle d'un roman de Margaret Atwood.

[Il n'est pas question une seconde de m'associer, je le précise, à quiconque voudrait voir dans la dystopie en question la moindre métaphore féministe.]

Pendant ce temps, les affaires continuent, la Bourse et l'extrême droite ont une fois de plus le dernier mot. A la suite de l'épuration qui a eu lieu au sommet de la Weinstein Company, on apprend que cette société est à vendre. Elle devrait tomber d'un jour à l'autre dans l'escarcelle de Thomas Barrack (ami intime et l'un des plus gros sponsors du président Trump) et de son copain Paul Manafort (lobbyiste et milliardaire proche du Qatar, connu pour avoir vendu Miramax à une filiale d'Al-Jazira).

Dicton un : Suivez l'argent.
Dicton deux : Toujours se demander à qui le crime profite.

Et j'adresse, mais ça n'a pas grand-chose à voir, un grand merci à Serge Coosemans qui, le premier à ma connaissance, a établi un lien entre Jacky au royaume des filles (2014) et The Handmaid's Tale (2017).

jacky-au-royaume-des-filles-big

Posté par charles tatum à 14:38 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

Hotties Reading 496

cushing

Peter Cushing dans The Flesh and the Fiends, John Gilling 1960

[merci JiPé]

Posté par charles tatum à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 octobre 2017

La double peine, par l'opinion publique

La nostalgie.


Non sans émotion, je me rappelle l'époque pas si lointaine où tant de mes amis fustigeaient (et militaient contre) cette saloperie qu'on appelait "la double peine", réservée à certaines catégories de justiciables. C'était le bon temps. Nous n'étions pas encore à l'ère du fascisme mou, des référendums à tout va et de la dictature de l'opinion pétitionnaire.

Posté par charles tatum à 15:09 - Commentaires [1] - Permalien [#]


10 octobre 2017

Sonny Rollins, toujours vif

Danemark 1968

Posté par charles tatum à 13:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Hotties Reading 495

vlcsnap-2017-09-25-12h54m42s241

Charles Lamy, La chute de la maison Usher, Jean Epstein 1928

vlcsnap-2017-09-25-12h55m01s663

Posté par charles tatum à 01:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 octobre 2017

Age d'Or EXPRMTL 2017

du 19 au 24 octobre prochains, à Bruxelles (Cinémathèque royale)

LIEN et PROGRAMMES

agedor

Posté par charles tatum à 13:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

04 octobre 2017

The Man I Love

Un standard, un chef-d’œuvre de George Gershwin, par deux musiciens de génie. Oui.

Sortant d'une projection de la déprimante ratatouille de Mmes Denis et Angot,
on a envie de jouir un peu de la beauté du monde.

The Man I Love va nous y aider.

Posté par charles tatum à 17:48 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

03 octobre 2017

Hotties Reading 494

franco cicchio 64

Ciccio et Franco dans 00-2 agenti secretissimi, de Lucio Fulci 1964

Posté par charles tatum à 00:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

02 octobre 2017

Visions de Faust

faust falero2

Luis Ricardo Falero, duc de Labranzano (1851-1896)

Posté par charles tatum à 13:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

28 septembre 2017

Hotties Reading 493 [to Hugh Hefner]

Notre hommage furtif à Hugh Hefner (1926-2017)

468618800_1966_09_113

Posté par charles tatum à 15:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 septembre 2017

Jo Dekmine, Schaerbeek 1931-2017

 

jo dekmine

Allons !
Une cocotte en papier
qui se transformerait en trois-mâts,
toutes voiles dehors… 

Jo Dekmine

LE 140

Posté par charles tatum à 17:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Hotties Reading 492

garland strike up the band

Judy Garland, Strike Up the Band, Vincente Minnelli 1940

Posté par charles tatum à 00:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 septembre 2017

Exposition Jean Boullet du 27 septembre au 4 novembre

boullet FLYER

boullet CARTE

EXPOSITION-VENTE du 27 septembre au 4 novembre 2017

Jean Boullet (1921-1970)

Peintures, dessins, livres  1942-1965

http://www.aubonheurdujour.net/Boullet08.html

Sera présenté un grand choix d'œuvres originales, parmi lesquelles, beaucoup de dessins inédits.

Jean Boullet fut lancé dans Saint-Germain-des-Prés, à la libération comme dessinateur et critique laudatif du cinéma d'épouvante, il illustre Boris Vian et quelques noms célèbres comme Edgar Poe ou Verlaine. Personnage de  légende, hors norme, fantasque, provocateur. Pour définir en une phrase comme le dit Denis Chollet dans sa biographie : Les ailes d’une chauve-souris sur les carburateurs des Hell’s Angels. Monstre qui avance sûrement et sans masque, souvent courageux, parfois lâche, jamais indifférent à la vie, voilà sur quoi se bâtir la légende d’un drop-out qui s’est exclu d’une certaine société. Il se dit aussi Peintre de la beauté masculine, il dessine à merveille les marins, les voyous et les forçats. Tout un univers de fantasme et de rêve. Celui qui a dessiné Jean Cocteau, Piéral, Boris Vian, Colette, Juliette Gréco et bien d’autres, a bifurqué dans le tragique sans parvenir à exorciser ses démons. Son destin le rattrape en Algérie où il est retrouvé pendu à un arbre en décembre 1970. Crime ou suicide, nul ne le sait, et cette fin « pasolinienne » contribuera à sa légende.

Deux catalogues Jean Boullet, aux éditions Nicole Canet, sont disponibles à la galerie :
Sous l’aile du Désir
Passion et Subversion

 Nicole Canet - Galerie Au Bonheur du Jour - 1 rue Chabanais -  75002 Paris

01 42 96 58 64 - du mardi au samedi 14h30-19h00 -  Site

Posté par charles tatum à 16:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

23 septembre 2017

Complètement débil.e.s

« Grâce aux agriculteur.rice.s, aux artisan.e.s et aux commerçant.e.s,

la Gaule était un pays riche. »

***

Cet exemple consternant de cette atrocité appelée écriture "inclusive" ("genrée") qui prétend féminiser à tout-va les substantifs, est extrait de "Questionner le monde" (Magellan/Galilée), Hatier 2017.

Une première semble-t-il pour un manuel scolaire.(Ce livre s'adresse à des élèves de CE2)

 

obélix fous romains

Posté par charles tatum à 17:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Artsept, le marathon du jour

Le marathon du jour, avec Raymond Bellour et Erwan Floch'lay, que je remercie.

"Etre témoins de notre moment humain au travers du cinéma, pour suivre le sens de l’histoire définir le sens du cinéma, remonter à ses sources, suivre son evolution pour en mieux définir l’état actuel, où devenu plus qu’un art, il est un moyen d’expression où l’art a sa place: avec "artsept", revue du septième art, mais aussi de tous les arts au service du cinema, nous tenterons de définir l’homme d’aujourd’hui par son comportement visible.

artsept1

*

artsept2

*

artsept3

Posté par charles tatum à 14:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

22 septembre 2017

Better Things : C'est reparti pour un tour, heureux mortels

Sufhy

Posté par charles tatum à 09:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 septembre 2017

Hotties Reading 491

Steinbeck robert capa magnum

John Steinbeck, écrivain américain [photo : Robert Capa]

Posté par charles tatum à 00:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 septembre 2017

Lectures pour tous : Laura Kasischke

Rien à voir avec une quelconque actualité. No malice, promis juré. Juste le hasard objectif des lectures qui se télescopent.

« Un couple âgé entre dans le bureau d’un avocat. Ils lui expliquent qu’ils sont mariés depuis soixante-dix ans et qu’ils veulent divorcer. L’avocat prend des notes pour lancer la procédure, puis lève la tête et dit : "Je peux vous poser une question ? Pourquoi vouloir divorcer après soixante-dix ans de mariage, pourquoi maintenant ?" À quoi ils répondent : "On voulait attendre que les enfants soient morts." »

Laura Kasischke, Melody (in Si un inconnu vous aborde)

 

laura kasischke

Posté par charles tatum à 19:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,