le vieux monde qui n'en finit pas

23 novembre 2017

Symposium à Sintra : Art et subversion

Cela se passera demain et samedi dans le cadre du Lisbon & Sintra Film Festival [LEFFEST].

Un débat qu’on espère plein de peps et de succulentes provocations :

« L’art peut-il encore être subversif ? »

Mise en musique de Marie-Laure Bernadac et Bernard Marcadé.

Avec Adolfo Luxúria Canibal, Bette Gordon, Deborah de Robertis, Geneviève Fraisse et Noël Godin (vendredi, 15h00) ;

Antoine d’Agata, Donatien Grau, Laure Adler et Raquel André (samedi, 11h00).

CLIC

Futurism, dada, surrealism, situationism: the western 20th century has made of subversion (political, social and aesthetic) an inescapable fact in thought, art and action. We have to agree: subversion has become one of the compulsory figures of our time. This idea has ended up setting a precedent, to the point of being taken up and incorporated into every «power structure» (market, publicity, cultural and museum institutions), including the worst ones (neo-fascisms, fundamentalisms). «Se vogliamo che tutto rimanga come è, bisogna che tutto cambi.» This formula from The Leopard sounds in this context like a warning.

The symposium will try to question the ins and outs of this «resurgence/recovery». Above all, it will try to see, through contemporary practices (theoretical, cinematic, novelistic, artistic), if it is still possible today to foresee and to promote an artistic thought and action by bringing into play certain intensities that rebel against all forms of authoritarianism.

robertis 2

Posté par charles tatum à 09:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,


22 novembre 2017

Ouverture du 39e F3C Nantes

newslider_f3c2017-785x430

Comme nul ne l'ignore, la 39e édition du festival des Trois Continents de Nantes (et satellites)

vient de démarrer.

F3C 2017

 

LIEN

 

 

Posté par charles tatum à 08:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18 novembre 2017

Hotties Reading 498

hr nuits blanches

Astrid Adverbe, Paul Vecchiali, Pascal Cervo sur le tournage de Nuits blanches sur la jetée

Posté par charles tatum à 17:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Que reste-t-il de nos amours ? (à l'écran)

Très heureusement inspiré par le petit livre (passionnant au demeurant) de Guillaume Coudray, le bras armé de la nation a décidé de frapper vite et fort. Françoise Nyssen aurait entamé des pourparlers avec les instances décisionnelles des professions de cinéma (réalisateurs, scénaristes, traiteurs). Il sera bientôt interdit aux personnages des films français de manger de la charcuterie. Après l’interdiction du tabac et des blagues salaces, il ne leur restera que le pinard et le cognac, valeurs sûres de la République. Mais pour combien de temps ?

charcuterie

Posté par charles tatum à 11:41 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 novembre 2017

Rose pourquoi, Jean-Paul Civeyrac

[Le livre du jour] Rose pourquoi, Jean-Paul Civeyrac 2017, POL "Trafic" 120 p. 13 €.

Un livre de cinéma qui parle de cinéma à travers le filtre du plaisir et de l'émotion, c'est rare. [Cela nous change des matulus de l'histoire, de l'analyse et de la glose universitaire.] S'il est admirablement écrit, d'une plume frémissante, par un cinéaste lui-même trop rare, c'est encore mieux.

« Une nuit, par hasard, je vis à la télévision quelques minutes d’un film inconnu qui firent sur moi une impression très forte et durable. Identifiant ce film une dizaine d’années plus tard, et retrouvant à sa vision quelque chose de l’émotion qui s’était emparée de moi la première fois, j’eus la conviction qu’en essayant de comprendre quelle pouvait bien être sa nature exacte, peut-être allait-il éclaircir ce qui faisait à mes yeux toute l’importance et la spécificité du cinéma. C’est ainsi qu’est né ce livre : récit détaillé d’une expérience concrète, il tente d’expliciter pourquoi une apparition – celle de Rose Hobart dans une scène de Liliom de Frank Borzage – fut à ce point à la fois bouleversante et éclairante. »

 

Liliom-1930-2

Posté par charles tatum à 17:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


10 novembre 2017

Monte Hellman and Co. : photo de famille

ph nicole panterLaurie Bird, Jared Hellman, Melissa Hellman, 1972

© Nicole Panter

Posté par charles tatum à 11:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

06 novembre 2017

Deux westerns de Monte Hellman chez Criterion

Ça vient de sortir. Remarquable à tous points de vue. Encore un coup de chapeau à Criterion.

Où l'on se dit que décidément, "restauration" n'est pas un vain mot quand on veut s'en donner la peine.

MH a prêté la main à ce travail-ci. Il me déclarait l'autre jour que pour la première fois depuis 1967, il voyait dans la présente version de "Ride in the Whirlwind" ("L'Ouragan de la vengeance", ici) les couleurs qu'il avait voulu y mettre. Bonus du bonus : Bill Krohn est là, dans une conversation avec Monte Hellman.

[Ceci n'est pas une pub.]

criterion mh

Posté par charles tatum à 20:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

24 octobre 2017

Hotties Reading 497

vlcsnap-2017-10-15-14h00m21s539

Pierre Creton dans Va, Toto !, Pierre Creton 2017

Posté par charles tatum à 00:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 octobre 2017

GO WEST !

Cette fois, ça y est.

Go West !

keaton super go west

Posté par charles tatum à 18:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

On the road again, ou presque

Nous sommes presque parés. "On the road again"

thumb up

Posté par charles tatum à 12:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 octobre 2017

La mode est aux oeillères ("Cachez ce sein...")

oeillères

En Amérique, la mode évolue. Pour contourner la menace d'un code d'autocensure qui risquerait, après avoir contaminé l'industrie du cinéma, de se répandre dans le pays, d'astucieux stylistes réfléchissent à une mode d’œillères (pour TOUS les êtres humains des quatre sexes connus, ça va de soi) sur le modèle popularisé par la récente adaptation télévisuelle d'un roman de Margaret Atwood.

[Il n'est pas question une seconde de m'associer, je le précise, à quiconque voudrait voir dans la dystopie en question la moindre métaphore féministe.]

Pendant ce temps, les affaires continuent, la Bourse et l'extrême droite ont une fois de plus le dernier mot. A la suite de l'épuration qui a eu lieu au sommet de la Weinstein Company, on apprend que cette société est à vendre. Elle devrait tomber d'un jour à l'autre dans l'escarcelle de Thomas Barrack (ami intime et l'un des plus gros sponsors du président Trump) et de son copain Paul Manafort (lobbyiste et milliardaire proche du Qatar, connu pour avoir vendu Miramax à une filiale d'Al-Jazira).

Dicton un : Suivez l'argent.
Dicton deux : Toujours se demander à qui le crime profite.

Et j'adresse, mais ça n'a pas grand-chose à voir, un grand merci à Serge Coosemans qui, le premier à ma connaissance, a établi un lien entre Jacky au royaume des filles (2014) et The Handmaid's Tale (2017).

jacky-au-royaume-des-filles-big

Posté par charles tatum à 14:38 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

Hotties Reading 496

cushing

Peter Cushing dans The Flesh and the Fiends, John Gilling 1960

[merci JiPé]

Posté par charles tatum à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 octobre 2017

La double peine, par l'opinion publique

La nostalgie.


Non sans émotion, je me rappelle l'époque pas si lointaine où tant de mes amis fustigeaient (et militaient contre) cette saloperie qu'on appelait "la double peine", réservée à certaines catégories de justiciables. C'était le bon temps. Nous n'étions pas encore à l'ère du fascisme mou, des référendums à tout va et de la dictature de l'opinion pétitionnaire.

Posté par charles tatum à 15:09 - Commentaires [1] - Permalien [#]

10 octobre 2017

Sonny Rollins, toujours vif

Danemark 1968

Posté par charles tatum à 13:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Hotties Reading 495

vlcsnap-2017-09-25-12h54m42s241

Charles Lamy, La chute de la maison Usher, Jean Epstein 1928

vlcsnap-2017-09-25-12h55m01s663

Posté par charles tatum à 01:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 octobre 2017

Age d'Or EXPRMTL 2017

du 19 au 24 octobre prochains, à Bruxelles (Cinémathèque royale)

LIEN et PROGRAMMES

agedor

Posté par charles tatum à 13:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

04 octobre 2017

The Man I Love

Un standard, un chef-d’œuvre de George Gershwin, par deux musiciens de génie. Oui.

Sortant d'une projection de la déprimante ratatouille de Mmes Denis et Angot,
on a envie de jouir un peu de la beauté du monde.

The Man I Love va nous y aider.

Posté par charles tatum à 17:48 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

03 octobre 2017

Hotties Reading 494

franco cicchio 64

Ciccio et Franco dans 00-2 agenti secretissimi, de Lucio Fulci 1964

Posté par charles tatum à 00:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

02 octobre 2017

Visions de Faust

faust falero2

Luis Ricardo Falero, duc de Labranzano (1851-1896)

Posté par charles tatum à 13:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

28 septembre 2017

Hotties Reading 493 [to Hugh Hefner]

Notre hommage furtif à Hugh Hefner (1926-2017)

468618800_1966_09_113

Posté par charles tatum à 15:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,