Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
le vieux monde qui n'en finit pas
le vieux monde qui n'en finit pas
le vieux monde qui n'en finit pas
Visiteurs
Depuis la création 1 401 772
Newsletter
Derniers commentaires
29 septembre 2008

Cinérotica, enfin (2)

On me souffle à l'oreille que la sortie de Cinérotica est repoussée de quarante-huit heures, en dépit d'une foudroyante demande populaire. Loin de Paris et de toute autre contrée ènèm-pépéisée (comme dans Cigarettes, whisky et p'tites NMPP), je n'ai aucun moyen de vérifier. Ce serait donc pour mercredi matin. En guise d'amuse-gueule, voici la page d'accueil du site de la revue (dont l'ouverture est un peu différée, elle aussi) et deux documents sans rapport immédiat avec le numéro 1 de Cinérotica, mais que leur beauté intemporelle et leur intérêt historique évident placent au cœur de notre sujet. Demain, nous légenderons. D'ici là, mes visiteurs les plus érudits auront identifié le qui, le quand, le où et le pourquoi de ces deux photos de travail.

_site_cinerotica

_jpb_ms

_jpb_parisporno

Commentaires
G
Lina Romay dans La Comtesse Noire : c'aurait été vachement bien si c'avait été la même qui prenait Droopy sur ses genoux dans Senor Droopy (Tex Avery, 49), non, un homonyme parfait. Dommage. Avoir joué à la fois dans O Toi Ma Charmante et Les Expériences Erotiques de Frankenstein! C'était trop beau! <br /> (et si c'était quand même la même, je sais pas, une sorte de réincarnation... ou une malédiction qui l'aurait frappée pour je ne sais quelle faute : tu seras punie! tu joueras chez Franco!)
Répondre
T
Super, doc !
Répondre
D
On sait que "la comtesse noire" alias "les avaleuses" ou "la comtesse aux seins nus" est sorti, comme souvent chez Franco, sous différentes versions, plus ou moins "hard".<br /> Jean-Pierre Bouyxou (alias Dr Orlof dans le film) racontait en juin à la Cinémathèque que pour la scène dont est extraite la photo un, Franco lui avait demandé de faire aussi une prise où il se contente de tâter le pouls de l'actrice...<br /> Grandeur du cinéma d'exploitation!
Répondre