Les locaux de Siné Hebdo ont été cambriolés dans la nuit de samedi à dimanche. Le voleur s’est introduit dans les lieux pendant le sommeil de Bob et de sa femme, Catherine. Il a dérobé plusieurs ordinateurs contenant les articles des prochains numéros du journal, le fichier des abonnés, la liste des pétitionnaires de l’été et différents projets de l’hebdomadaire, ainsi qu’une moumoute appartenant à l’éditorialiste Michel Onfray. Les victimes de cette indélicate lupinade affirment que rien ne n’opposera à la publication de Siné Hebdo, un double des textes et dessins étant à l’abri dans un PC qui a échappé à l’attention du malfaiteur. Réactions :

Catherine Sinet, rédactrice en chef de l'hebdo, déclare son intention de déposer plainte dès lundi. « Avec tout ça, affirme-t-elle, je vais finir par passer plus de temps au commissariat qu'à corriger les articles. Si vous saviez le travail que ça représente ! »

Siné, en qualité de fondateur, autorité (im)morale et directeur du canard, voit comme toujours le bon côté des choses. « Le plus rassurant, c'est qu'ils n'ont pas trouvé la clé de la cave où j'entrepose mes meilleurs crus. Je les planque à l'abri des regards depuis que j'ai vu Les Joies de la famille. Dans ce vieux film des années quarante, des types entrent au milieu de la nuit dans la cave de W.C. Fields pour faire un sort à ses réserves de gnôle. Pas question que ça m'arrive !»

Voilà qui est parler ! Bob, tu es un seigneur, nous te soutiendrons jusqu'au bout !

C'est l'avis de notre ami Noël, à qui les événements ont inspiré cet exaltant quatrain que je relaie volontiers :

~
« Le canard toutefois paraîtra mercredi
Car rien ni personne ne l'mettra au tapis !
Portons un toast aux intrépides Siné
Qui cette fois encore niquent la fatalité ! »
gloupgloup.be

~
Bête noire des services de police, le fameux Fantômas est définitivement hors de cause.
À l'heure du crime, il pillait quant à lui la cave a vin de Mme Alliot-Marie, ministre de l'Intérieur. 

Fantomas_crawling_out_of_wine_cellar

Je dédie cet affectueux billet à Alice Pleasance-Liddell,
pigiste faussaire aux Amis du Film et de la Télévision