Kiyo Yoshida, Lillian Watkatsuki et Yoshiko Yamasaki
au cours de sciences au collège, à Manzanar (1943). ©
Ansel Adams

sciences_1943

Manzanar (« pommeraie » en espagnol) est le camp de concentration de la Seconde Guerre mondiale le plus connu aux États-Unis parmi les dix camps qui ont reçu plus de 110 000 prisonniers. Il accueillit des citoyens japonais ainsi que des citoyens américains d'origine japonaise. Le camp est situé à 370 km au nord-est de Los Angeles.

Bien avant l'arrivée des premiers prisonniers en mars 1942, Manzanar était le lieu de résidences de tribus indiennes qui, pour la plupart vivaient dans des villages de la région, à proximité des ruisseaux. Éleveurs de bétail et mineurs ont officiellement créé la ville de Manzanar en 1910. Ils ont du l'abandonner en 1929, après que la ville de Los Angeles eut acheté les droits sur l'eau, dans pratiquement l'ensemble de la zone. Point commun de ces différents groupes a priori disparates : ils ont tous été déplacés par la contrainte. [Pour en savoir plus, Cf. Wikipedia.]

manzanar2

Élèves de l'école primaire du camp de Manzanar (dénomination officielle et pudique :
Manzanar Relocation Center, sous la houlette du War Relocation Authority).
7/1/1942. Photo : Dorothea Lange
© American National Archives, Still Picture Branch