gaza6_1_09

« L'affrontement à Gaza, aussi sanglant et terrible soit-il, laisse poindre pourtant une lueur d'espoir que les images chocs recouvrent trop souvent. »
(André Glucksmann, dans Le Monde)

André Glucksmann est philosophe un ÂNE et un beau salaud

_neb_t_

Pendant qu'il se gratte en feuilletant Heidegger, le monde tourne sans lui.
Et les "lueurs d'espoir" se multiplient. Par exemple :

Une école de l'ONU frappée par l'armée israélienne: plus de 40 morts

A environ 18h00 (GMT+2), la chaîne de télévision Al Jazeera international (en anglais) [note de la traductrice : seule présente dans la bande de Gaza] a annoncé qu'une école des Nations unies avait été frappée par deux obus qui ont explosé à l'extérieur de l'école. L'école, située à Jabaliya, a été convertie voici plusieurs jours en refuge pour les habitants de Gaza qui ont perdu leur maison ou ont été évacués. Selon Al Jazeera, plus de 40 personnes ont été tuées. Sur Al Jazeera international  (accessible du monde entier via le site Livestation.com), il a été annoncé que les Forces de défense Israéliennes (IDF) avaient obtenu les coordonnées GPS de tous les établissements de l'ONU.

Le blog The Philistine (en anglais) a immédiatement publié cette information :

Les autorités médicales (locales) disent que le bilan d'une frappe à l'extérieur d'une école des Nations unies dans la bande de Gaza est maintenant de trente morts.

L'explosion s'est produite à environ dix mètres de l'école, dans le nord de Gaza. Il s'agit de la seconde attaque de l'armée israélienne sur une école de l'ONU au cours des dernières heures (mardi).

Le directeur de l'hôpital Bassam Abu Warda a confirmé les 30 morts dues à la seconde frappe.

Dans les deux cas, les écoles étaient utilisées comme refuge pour les personnes évacuées suite à l'offensive israélienne.

Un dirigeant des Nations unies a condamné cette attaque et exige une enquête.

Israël n'a pas [à cette heure] publié de communiqué.

Syria News Wire (en anglais) a également très rapidement réagi :

40 personnes [dernier bilan à 18h30 heure de Paris] sont maintenant mortes après l'attaque d'une école des Nations unies à Gaza. 400 Palestiniens déplacés se trouvaient dans ce refuge mis à leur disposition par l'ONU.

L'utilisateur de Twitter dominiccampbell, depuis Londres, a publié cette réaction :

Traduction : Je me demande si Israël va maintenant prétendre que le Hamas a déplacé une école gérée par l'ONU pour la positionner dans la ligne de feu de ses tanks.

En Finlande, l'utilisatrice de Twitter haloefekti est choquée par l'absence de réactions internationales [officielles] :

Traduction : J'ATTENDS LES PROTESTATIONS INTERNATIONALES - C'est une école, gérée par l'ONU, à Gaza. C'est de la folie pure !

Globalvoicesonline, Billet d'origine publié par Jillian York