On l'avait presque oublié. Il a fallu que le sémillant Glaz de Nantes nous rappelle que Papy Clint a eu septante-neuf balais aux aurores. Comment fêter modestement l'anniversaire d'Eastwood en évitant les starlettes enamourées et les T-shirts humides? En musique, pardi. Avec trois brefs extraits de Piano Blues, sa formidable contribution à l'indispendable série sur Le Blues que Martin Scorsese produisit il y a quelques années. (Ou serait-ce son indispensable contribution à la formidable série de Scorsese? Comme on voudra.)


Duke Ellington, « Duke's Place »


Nat King Cole « It's Better To Be Yourself »


Ray Charles « Baby Let Me Yould Your Hand »