« La télé est un endroit merveilleux pour toucher le plus de gens. Mais quand ils rentrent chez eux, on leur livre des trucs soporifiques. La télévision, c'est du bromure. Les meilleures émissions sont celles sur les animaux, sur l'environnement. Les documentaires nous informent sur le monde, sans jamais prendre position sur un sujet particulier: la Sécu, le blanchiment de l'argent, la corruption, les pédophiles chez les curés et les partouzes dans les ministères, etc. Tout ça, faut pas toucher. Ni toucher à la séquestration des patrons. Les gens risqueraient de réfléchir. Cela pourrait réveiller l'esprit de la révolution. »

Jean-Pierre Mocky, Le Monde 5-6/7/2009
entretien avec Jean-Jacques Larrochelle.

~

Il y a quarante ans, dans La Grande Lessive (!)... Un instituteur, ulcéré par l'influence nocive de la télévision sur ses élèves (qui roupillent en classe), constitue un commando de choc avec un professeur de gym anarchiste et un dentiste à moumoute. Leur modus operandi: saboter les antennes qui fleurissent alors sur les toits de Paris, et neutraliser ainsi le signal délétère de l'OVTF [non, il n'y a pas de coquille]. Dans l'extrait que voici, on apercevra:
le commando (Bourvil, Francis Blanche, Roland Dubillard), les flics et les autres (Jean Tissier, R.J. Chauffard, Marcel Pérès, Jean-Claude Rémoleux, Jean Poiret), les Delaroque, bourgeois (Michael Lonsdale, Alix Mahieux).