anthony_braxton
Anthony Braxton dirigeant un atelier, Harvard, 1975.

~

La semaine prochaine, à l'occasion de la rentrée académique, l'Université de Liège remettra à sept musiciens triés sur le volet, une série de tablettes de chocolat avec marqué dessus: docteur honoris causa. On se gardera de ricaner, les lauréats étant sélectionnés pour avoir mis «leur érudition et leur imagination au service du plus grand nombre». Ces artistes, poursuit le communiqué du recteur, «ont aussi brillé par leur intégrité morale, leur honnêteté intellectuelle et leur indépendance radicale par rapport à ce qu'il est désormais commun d'appeler l'industrie musicale». Mâtin ! Comment ne pas être d'accord avec ça ? Dans l'ordre alphabétique, Dick Annegarn, Anthony Braxton, Arvo Pärt, Henri Pousseur, Frederic Rzewski, Archie Shepp et Robert Wyatt, baptisés «passeurs de musique» (merci Daney, merci la novlangue branchée), seront ainsi immortalisés par l'establishment wallon. Ceux qui n'habitent pas trop loin se produiront brièvement dans un concert privé fourre-tout. Des informations détaillées sont disponibles ICI.