C'est à l'excellent nicocerise et à son alterégote ceriselibertine que je dois cette piqûre de rappel.

[on me pardonnera le jeu de mots andersonien du titre, si facile - pas pu m'en empêcher]

~

Laisse-moi sans crainte
Venir à genoux
Goûter ton absinthe
Boire ton vin doux
Ô rires et plaintes
Ô mots insensés
La folle complainte
S'est vite élancée

Défions le monde
Et ses interdits
Ton plaisir inonde
Ma bouche ravie
Vertu ou licence
Par Dieu je m'en fous
Je perds ma semence
Dans ton sexe roux