Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
le vieux monde qui n'en finit pas
le vieux monde qui n'en finit pas
Publicité
le vieux monde qui n'en finit pas
Visiteurs
Depuis la création 1 402 287
Newsletter
Derniers commentaires
25 mars 2010

Lewis Carroll et les asperges

asperge

« Comme je suis contente de ne pas aimer les asperges ! dit la petite fille à son sympathique ami. Si j'aimais ça, je devrais en manger... et je ne les supporte pas ! » (Lewis Carroll)

[ source ]

Publicité
Publicité
Commentaires
G
Et Nino Ferrer botta
Répondre
L
-Je viens de trouver ça, qui m'interloque beaucoup : <br /> "Les prostituées grecques spécialisées dans l'urolagnie avait interdiction de consommer des asperges à cause du mauvais goût donné à l'urine..."<br /> (Charles T.)<br /> <br /> -Vindiou! Elle est raide celle-là! On peut dire que d'une certaine manière le métier qui depuis l'antiquité a durement périclité jusqu'à durement s'abîmer possède une longue culture orale...Même si elle a changé de mains comme on le voit.<br /> <br /> Pour revenir aux Grecs l'Europe qui ne jurait que par les Grecs à tout berzingue les envoie maintenant se faire voir sans pour autant nous dire où.<br /> (Steph)<br /> <br /> -- <br /> http://nosotros.incontrolados.over-blog.com/"les
Répondre
L
A toute fin utile, "aller aux asperges" signifie "bosser sur le trottoir"...Les maquereaux indiquaient ainsi aux filles qu'il était temps de rapporter "la comptée"...Inutile de souligner plus avant l'allégorie...<br /> S.
Répondre
Publicité