Notre vieil ami Glaz, que son esprit de sérieux (notoire) place au-dessus de tout soupçon de canular, m'a communiqué à l'heure de l'apéritif cette brève qu'on dirait extraite d'une chronique inédite de Vialatte, alors que pas du tout.

~

« Le docteur Michal Polak, de l'université de Cincinnati, dans l'Ohio, a rasé les poils-épines parsemant l'appareil génital d'une mouche à fruits (fruit fly) mâle. Le célèbre chercheur a fini par prouver que ces poils étaient indispensables au séducteur pour bien arrimer sa conquête et écarter ses rivaux. » [Information publiée dans le docte Proceedings of the Royal Society - Biological Sciences.] Une image nous montre que ça ressemble à ceci. Vialatte n'aurait jamais inventé une chose aussi dégoûtante.

mouche