05 septembre 2010

Ne travaillez jamais

~ « Le "travail" est par nature l'activité asservie, inhumaine, asociale, déterminée par la propriété privée et créatrice de la propriété privée. Par conséquent, l'abolition de la propriété privée ne devient une réalité que si on la conçoit comme abolition du "travail". » Karl Marx, À propos de Friedrich List, "Le Système national de l'économie politique", 1845 « Notre vie, c'est d'être assassinés par le travail. Nous gigotons au bout de la corde pendant soixante ans. Mais nous allons la... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 21:18 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

05 septembre 2010

Hotties Reading 162

Edward Hopper, Hotel by a railroad, 1952
Posté par charles tatum à 18:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 septembre 2010

Flavien : retraite par élimination

Flavien, dessin noir comme on aime. (publié dans L'Avant-Garde, canard du Mouvement des Jeunes Communistes.) Le reste, c'est ICI .
Posté par charles tatum à 17:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 septembre 2010

Shirin Neshat : « Turbulent »

Shirin Neshat, Autoportrait ~ Ph!l me dit le plus grand bien de Femmes sans hommes, le premier long métrage de Shirin Neshat (née en 1957 à Qazvin). Avant d'y aller voir, jetons un coup d'oeil à cette installation prévue pour deux écrans posés côte à côte, de cette plasticienne, photographe, vidéaste et femme de tête iranienne. Ca s'appelle Turbulent (1998). Avec Shoja Azari (à gauche) et Sussan Deyhim (à droite). N'oublions pas de monter le son. Et si vous n'aimez pas ça... Vous savez ce qu'il vous dirait, Michel... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 13:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
02 septembre 2010

Paul Leni à Bruxelles

Le hasard faisant rarement les choses à moitié, j'apprends tout à l'heure (à peine posté le billet précédent: trois photos pour une séquence de L'Homme qui rit) que la Cinémathèque royale rend hommage ces jours-ci à Paul Leni. De ce maître de "l'expressionnisme au cinéma" et ancien décorateur de Max Reinhardt, chez qui il fréquenta Lubitsch, Murnau et Veidt, on montre quelques films allemands - dont Das Wachsfigurenkabinett (Le Cabinet des figures de cire, photo ci-haut) - et trois de ses quatre films américains: The Cat... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 12:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
02 septembre 2010

Une bise et au lit 121

Conrad Veidt, Olga Baclanova dans The Man Who Laughs (Paul Leni, 1928) ~
Posté par charles tatum à 10:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
01 septembre 2010

Brillante Mendoza et Boris Lehman chez les rustres

Quand j'étais encore bambin, une blague de collégien circulait dans les couloirs du bahut. « Si vous parcourez Minute, disait-on, pas la peine de lire Sartre, vous aurez à la fois La Nausée et Les Mains sales. » J'ignore si le torche-cul d'extrême droite sévit encore, mais j'ai envie d'appliquer la plaisanterie à deux perles découvertes dans ce qui tient lieu de critique ciné dans deux grands quotidiens bruxellois. Humour nazi et racolage démagogique, on est dans la pensée dominante - confusion, mépris et arrogance de tout petits... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 15:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
01 septembre 2010

Hotties Reading 161

On reprend le collier Audrey Hepburn (1929-1993)
Posté par charles tatum à 08:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,