op_ration_dragon

On annonce la publication imminente, par les inlassables éditions Yellow Now,
du nouveau livre de Bernard Benoliel.

Voici un extrait du prière d'insérer
(je n'ai pas eu le temps de lire le bouquin) :

De son vivant et depuis sa mort, Bruce Lee est devenu une star et un symbole universels, et ni l’un ni l’autre ne sont prêts de pâlir. Mais c’est toujours la même histoire qui se raconte, les mêmes légendes et anecdotes à longueur de biographies, les mêmes superlatifs, les mêmes falsifications aussi, en particulier celle qui voudrait ne faire de lui qu’un philosophe engagé sur la voie de la sagesse au détriment du combattant et même de "l’enragé", une rage et une fureur dont ses films, heureusement, ont gardé la trace indélébile. Car ce qui compte avant tout, c’est la folle singularité d’une présence d’acteur à l’oeuvre dans tous les films où il apparaît. D’où l’idée d’en revenir aux films, en particulier à son dernier, Opération Dragon (1973), et de les considérer comme l’archive primordiale pour comprendre le mystère d’une telle présence. Et de là, "rapatrier" Bruce Lee dans le champ du cinéma et de l’analyse, pratiquer l’étude à même le corps cinématographique : "Enter the Dragon", enfin.

~

L'auteur en personne (accompagné, dit-on, de son éditeur) viendra dimanche prochain présenter l'ouvrage sur la grande scène du trentième festival du film d'Amiens, On lui prête l'intention de franchir le pas qui sépare le kung fu hongkongais du jiu-jitsu des années 1905. Il en profiterait pour rendre un hommage chanté et enchanteur à l'immense Dranem. Benoliel en Picardie, le 14 novembre à 20h00, ça ressemblerait donc furieusement à cet extraordinaire phonoscène d'Alice Guy.

 

[Quel trésor ! Merci un million de fois à Guy "Yellow" Jungblut, sans qui rien de tout cela ne serait.]