jean_marc_rouillan

Jean-Marc Rouillan a retrouvé aujourd'hui, 19 mai, le régime de semi-liberté. Dans un an, il pourra demander une libération conditionnelle. Condamné à perpète, l'ancien membre d'Action directe est le dernier du groupe à sortir de prison. Il porte un bracelet électrique. Il retrouvera aux éditions Agone, à Marseille, l'emploi qu'il occupa brièvement en 2007-2008 avant d'être réexpédié en cellule (on lui reprochait un entretien imprudent accordé à un magazine du mercredi). Hors des heures de travail, il est assigné à résidence dans l'appartement qu'Agone met à sa disposition.