entarteur

Jonathan May-Bowles (nom de scène: Jonnie Marbles), 26 ans, qui tenta d'entarter le milliardaire gangster Rupert Murdoch, vient d'être condamné à six semaines de prison ferme et une amende de 250 £.

C'est la première peine de prison ferme contre un membre de l'Internationale pâtissière.*

Le magnat réactionnaire Murdoch, les patrons et plumitifs de ses tabloïds, les pontes démissionnaires de Scotland Yard et l'ancien premier ministre David Cameron, tous compromis dans l'affaire des écoutes et de la presse fécale, sont toujours en liberté provisoire. 

Le London Stock Exchange a ouvert à la hausse, ce matin.

[merci à John pour les infos]

PS, 14h02. Noël fait les gros yeux. Non, ce n'est pas la première fois que des pâtissiers se voient infliger une peine de prison ferme. Ce fut le cas des entarteurs (BBB) du maire de San Francisco, condamnés il y a douze ans à six mois de cachot par un tribunal californien.
Allons-y voir sur le site internet des gloupgloup , où nous lirons ceci :

« Les héritiers spirituels (la même façon d’avoir de l’esprit jusqu’au bout des ongles !) des yippies, les Biotic Baking Brigades, ont la cote auprès des héritiers piétistes d'Edgar J. Hoover qui les tiennent pour l'un des pires fléaux subversifs contemporains. A leurs niches à la Laurel et Bunny, ceux-ci répliquent par le régime cellulaire. Le Maire black de San Francisco Willie Brown a fort mal pris effectivement que sa conférence de presse du 7 novembre 1998 portant sur les bons côtés de sa politique de plus en plus punitive vis-à-vis des sans-abris de la city soit emportée d’assaut par trois katzenjammers kids de la section californienne des BBB qui lui ont rabattu la chanterelle avec des tartes aux cerises à la crème de tofu et de potiron. Le magistrat a pris encore plus mal qu’il y ait de vrais blessés dans l'échauffourée. Lui d’abord qui a eu une cheville un peu éraflée puis Rahula Janowski, la Audrey Hepburn de la tarte de siège, qui a eu la clavicule cassée. Et il a réclamé un châtiment exemplaire contre les trois tireurs d'élite Gross, Janowski et Livernois, mettant en péril les institutions gouvernementales avec leurs pumpkin pies. Le juge de la Cour Suprême Ernest H. Goldsmith a opiné de la culotte. Le 24 février 1999, avec une crispation des sourcils décapiteuse à la Joseph Mc Carthy, il a condamné les plaisantins à la peine maximale prévue pour des voies de fait légères : six mois ferme à la maison centrale. »