« Charlie Bauer, militant révolutionnaire passé par la case prison et profondément marqué par sa rencontre avec l'"ennemi public numéro un" Jacques Mesrine, et mort dimanche à son domicile dans le Loiret d'une crise cardiaque. Il était agé de 68 ans.

Au total, Charlie Bauer aura passé un quart de siècle en prison, dont neuf années dans les QHS, ces fameux quartiers de haute sécurité contre lesquels il se battra avec énergie et qui ont fini par être fermés.

Ancien militant communiste, il s'est radicalisé lors de la guerre d'Algérie et sa critique de l'attitude du PCF au début du conflit. Dans le même temps, il plonge dans le banditisme dans sa ville natale de Marseille, et se retrouve une première fois en prison.» 

[ suite sur RUE89 ]

~

Qui n'a jamais menti, volé, éprouvé quelque colère ou révolte, enfreint le code (qu'il soit de la route ou pénal) ou au moins rêvé, imaginé, désiré le faire ? Celui qui ne se reconnaîtrait pas dans ces ardeurs, ces passions, ces hauteurs et ces bassesses, ces raisons et ces torts serait un saint ou un fourbe, ce qui est d'égale valeur ; et ce récit, ces mots ne peuvent l'intéresser.  [ Fractures d'une vie, Agone, 1990 ]

~

bauer redresseur

2010