Sarah Miles, Burt Reynolds et Jack Warden dans The Man Who Loved Cat Dancing
(Le Fantôme de Cat Dancing)
de Richard C. Sarafian, 1973.

Le film constitue avec Man in the Wilderness (Le Convoi sauvage, 1971) un récent numéro de la série Classics Confidential chez Wild Side Vidéo (miaou).  Ces deux belles restaurations s'accompagnent d'une heure d'entretien avec Sarafian (goguenard et octogénaire) et d'un petit livre richement documenté et gaillardement rigolo, par conséquent indispensable, de Philippe Garnier, L'âme de l'Ouest. De quoi nous rappeler que Sarafian, dont personne n'ignore désormais le génial Vanishing Point (Point limite zéro, 1971) est un cinéaste essentiel des années soixante-dix, décennie de la rupture définitive avec le cinéma "classique" hollywoodien.

[ce billet dominical est dédié à Gashade.]