« Si on m'avait dit que l'oncle Sagamore, il allait se mettre dans la politique, je l'aurais jamais cru. N'empêche, quand ça a été tout fini, les gens, ils ont dit comme ça, qu'en fait d'élections, on n'avait jamais rien vu d'aussi formidable dans le comté de Blossom. Vous avez dû voir l'histoire dans les journaux, à l'époque. Il était question que de ça dans tout le pays - le bastringue pour le coup de la térenbenthine et de la pâtée à cochons, les gens qui se tiraient dessus et le gouverneur qui menacait d'envoyer la garde nationale. En fin de compte, ça a fait une telle pagaïe, que personne il savait plus qui faisait campagne pour qui. »

Charles Williams, Aux urnes, les ploucs (1959)
Gallimard, « Série noire » n° 602, 1960
traduction française de C. Wourgaft

aux urnes les ploucs