huître

Reçu de l'ami HB, institageur du Cri du peuple, version éphémère de 1970-1971,
ce conseil de saison : 

« A la veille des fêtes de Noël et du Nouvel An, période où l'on déguste souvent des huîtres, je tiens à vous rappeler qu'il est totalement incongru de les arroser avec du citron ou, encore moins, avec du vinaigre accompagné d'échalote car cela dénature totalement son goût et n'apporte rien, mais rien à l'affaire...

« De plus, cette pratique honteuse risque de vous faire exclure de certains restaurants, en particulier en Normandie et sur la côte atlantique !
 
« Cet usage déplorable vient qu'autrefois pour s'assurer qu'une bourriche (keepnet, en anglais) contenait bien des huîtres vivantes, on en extrayait une ou deux au hasard qu'on arrosait copieusement avec ce qu'on avait sous la main : du citron ou du vinaigre voire du White spirit ; si elles se rétractaient, c'était la preuve qu'elles étaient bien vivantes et bien naturellement, elles étaient jetées, jamais consommées.  
 
«Tout au plus, les amateurs du goût piquant peuvent y ajouter du poivre - finement moulu avec un moulin idoine - ce qui, par son principe actif la pipérine, vous apportera en plus le bénéfice d'un hépatoprotecteur, d'un antimicrobienet d'un anti-inflammatoire... ce qui n'est jamais inutile. 
 
« Alors, bons réveillons.
 
« Henry