Je dois à Jean-Louis (Gashade) l'envoi de ce document qui illumine mon samedi.

Extrait du "Neuf-Quinze" de Daniel Schneidermann, 5/10/2012 :

« Une image au zapping de Canal+. L'ancien président égyptien Nasser parle à la tribune, devant un vaste public. Il évoque sa tentative de dialogue avec les frères musulmans, en 1953, au lendemain du coup d'Etat qui l'a porté au pouvoir. La négociation avait alors tourné court. Le chef religieux avait demandé au dirigeant d'obliger les femmes égyptiennes à porter le voile. "Chaque femme", précise Nasser. Une voix dans la salle: "Qu'il le porte lui-même!" Nasser continue: "Je lui ai dit "Monsieur, vous avez une fille à la faculté de médecine, et elle ne porte pas le voile. Comment voulez-vous que je le fasse porter à dix millions de femmes égyptiennes?" Rires et applaudissements redoublés de la salle. 

« On ne sait pas grand chose de cette vidéo. On ne sait pas en quelle année exactement elle a été tournée (sans doute dans les années 50 ou 60). On ne sait pas de qui est composé le public. Peut-être après tout ces rires sont-ils aussi serviles que ceux qui accueillaient les blagues du raïs Sarkozy dans ses conférences de presse. On ne sait pas pourquoi elle ressort aujourd'hui, en 2012, sur YouTube, ni qui l'a sous-titrée en français. A-t-elle été exhumée avant l'élection de Morsi? Après? On ne sait même pas si l'entretien raconté par Nasser a vraiment eu lieu, ou s'il s'assure, avec cette bonne blague, un facile succès de salle.

« Il faudrait évidemment savoir tout cela (et peut-être, dans les forums, certains auront-ils quelques lumières). Mais peu importe.

« Cette video dit au moins qu'il fut une époque, en Egypte, où l'idée de voiler les femmes faisait simplement rire. On n'entend qu'une chose, ces rires à gorge déployée qui nous parviennent à travers les décennies, ces rires incroyables, inimaginables, libérateurs, qui crèvent le mur des polémiques maussades, et mesurent mieux que tous les discours l'épouvantable chemin parcouru. »