Below sea level, Gianfranco Rosi, 2008

Une fille va chez le coiffeur avant de partir en vacances
La coiffeuse : « Où allez-vous ? » « À Rome. »
« Quoi, Rome ? Cette horrible ville qui pue,
il pleut sans arrêt, c’est sale, plein de voleurs, terrible !
Et comment vous y allez ? »
La fille : « Avec la Continental. »
« Quoi ? Toujours en retard, les pilotes sont bourrés...
Vous logez où ? » « À l’hôtel Verdi. »
Et la coiffeuse : « Je connais. Atroce, plein de cafards ! 
Et vous ferez quoi ? »
« On essaiera d’avoir une audience avec le pape. »
La coiffeuse : « Bon courage ! » 
Un mois après, la fille retourne chez le coiffeur. 
La coiffeuse : « Alors, ces vacances ? » 
La fille : « Formidables. Rome est magnifique, 
les gens gentils, il faisait beau, 
la Continental m’a surclassée en première, 
l’hôtel venait d’être luxueusement refait, 
chambres impeccables, 
personnel adorable, nourriture délicieuse. 
Des vacances de rêve. » 
La coiffeuse : « Et le pape, vous l’avez vu ? » 
La fille : « C’est curieux, 
à Saint-Pierre, un garde suisse s’approche. 
Le pape m’a choisie pour son audience extraordinaire. 
Du coup, je demande au pape : 
Éminence, pourquoi m’avoir choisie, moi ? » 
Le pape : « Pour savoir qui t’a fait cette coiffure de merde ! » 

Super !

Elle est bien. Un peu longue à raconter,
mais elle entretient le suspense.

je remercie Marie-Pierre Duhamel Muller, auteur des sous-titres