On ne rit plus. La comédie est finie. Chloe est morte, étouffée par le nénuphar et ses métastases. Partre est tombé dans son express, victime de l'arrache-coeur. Chick est mort au cours d'un passage à tabac de contrebande par la brigade des collecteurs d'impôt. Alise crame des librairies, Nicolas fait la bouffe aux bourgeois. Colin n'a plus rien. Ne reste qu'un solo de Duke: African Flower (Fleurette africaine en français). C'est beau, c'est triste à pleurer. Qui a dit qu'après Art Tatum et avant Thelonious Monk, Duke Ellington avait les plus belles mains du monde ?

[C'est le générique de fin du film de Michel Gondry.]

Le même thème par le trio Ellington-Mingus-Roach
[extrait de Money Jungle, le meilleur disque de 1962]

Comme dirait Michel Poiccard*,
« Si vous n'aimez pas le solo, si vous n'aimez pas le trio,
si vous n'aimez pas la musique... allez vous faire foutre ! »

* Oui oui, c'est ça. Le copain de Roland Cassard.