Macy Gray n'a jamais été une petite fille. C'est une grande dame, désormais. Rien ne lui fait peur. Pas même les dissonances post-free du big band de David Murray. On se demande qui soutient qui - ici, par exemple, au North Sea Jazz Festival, à Rotterdam, l'été dernier. [Le nom des musiciens apparaît à la fin du morceau.]

~

Macy, toujours elle, et le David Murray Infinity Quartet (auquel s'ajoute la voix de Gregory Porter), viennent de publier un album chez Motema : Be my monster love. En voici un extrait. [Le quartet: Murray (ts), Marc Cary (piano, organ), Nasheet Waits (drums), Jariu Shahid (bass)]