« Ce qui suit n'est pas du cinéma.
Je n'ai fait que tourner la molette de mon appareil photo en mode vidéo.
Par contre, ce qui suit est notre vérité,
dans nos coeurs, nos tripes, nos têtes.
Dans les ruines d'un mauvais rêve
et le berceau d'un autre monde.
Ce qui suit est une bouteille à la mer.
Celle de soeurs et frères d'utopie.
Ce qui suit est une bouteille enflammée,
de celles qu'ils lancent vers les étoiles.
Ce qui suit est une bouteille à déboucher ensemble,
en refaisant le monde.»
Cartons d'ouverture

« Les forces vives du monde entier s'éveillent d'un long sommeil. La Grèce est au centre de cette violence d'un monde à créer, appelée à supplanter la violence absurde d'un monde fasciné par le progrès de son autodestruction. » Raoul Vaneigem, Thessalonique, septembre 2010

Ne vivons plus comme des esclaves, le film de Yannis Youlountas, sera disponible sous divers formats, librement et gratuitement, à partir du 25 septembre 2013. Soit au lendemain de sa présentation au festival du film grolandais de Toulouse.

« Ne vivons plus comme des esclaves est le film le plus épastrouillant depuis l'invention de la révolution. Yannis Youlountas est un fieffé fripon et un drôle de radical. »

[merci à Noël et Sylvie]