30 novembre 2015

Trois Continents. La clôture

Pour la 37e fois, le festival nantais touche à sa fin. Le palmarès couronne les films suivants : Mekong Stories du Vietnamien Phang Dang Di (prix du jury jeune) * Happî awâ [Happy Hour] du Japonais Ryusuke Hamaguchi (prix du public) * Boi Neon [Neon Bull] du Brésilien Gabriel Mascaro (mention spéciale) Happî awâ [Happy Hour] du Japonais Ryusuke Hamaguchi (montgolfière d'argent) Lu bian ye can [Kaili Blues] du Chinois Bi Gan (montgolfière d'or) ***
Posté par charles tatum à 23:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

27 novembre 2015

Encore une couverture tartignole

La une du numéro de décembre des Cahiers du cinéma (revue qui nous offrit jadis quelques fulgurances théoriques inoubliables et produisit même, un peu plus tard, de bonnes idées sur le cinéma) est, de très loin, la plus tartignole de l'année. Hé, Luz, il faut savoir dire non, parfois.
Posté par charles tatum à 22:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 novembre 2015

Kaboul : vaste manifestation anti-taliban et anti-Daesh

Je découvre tout à l'heure ce texte et ce lien, que Michèle Collery a déposés sur Facebook. Un petit bout significatif, puis le texte, puis le lien.   "Et pendant ce temps, nous (les gens de loin, les Occidentaux, et pas seulement) voyons ces peuples qui souffrent comme dépolitisés, seulement victimes impuissantes d'une situation qui les dépasse, passives devant les quelques milliers de manieurs de Kalashnikov et seigneurs de la guerre qui font la loi dans ces pays en guerre. C'est vrai en Afrique comme au Moyen-Orient ou en... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 14:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 novembre 2015

Trois Continents. L'éditorial de Jérôme Baron

Des conflits durablement enlisés dans l’horreur, une diplomatie impuissante manquant de clairvoyance, des projections souvent court-termistes, une obstination libérale à poursuivre la mise à sac de nos ressources communes et vitales avec des conséquences, elles, durables, des spéculateurs qui spéculent, notre Europe divisée et encore affaiblie depuis la crise grecque, son parlement sous influence des lobbyistes sans que ses (nos?) représentants ne s’en cachent plus, des finances publiques à la peine, l’emploi en berne... Les... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 10:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 novembre 2015

Journal des 3C, jeudi

Journal de la fin d'après-midi. (To whom may be concerned) On s'est ramassé joyeusement sur une bitte rétractable en voie d'érection sur la chaussée nantaise - alors qu'on cheminait vers les stations orbitales Mikio Naruse (Une femme dans la tourmente) et Hong Sang-soo (Un jour avec, un jour sans). Bilan: deux côtes froissées et les genoux de traviole. Pas de quoi nous empêcher d'aller plébisciter Bruce Lee (Fist of Fury) la veille de ses soixante-quinze ans, présenté par l'exquis Clarence Tsui, venu de Hong Kong. Vive le festival des... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:03 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
26 novembre 2015

Conférence tricontinentale

Au festival des Trois Continents, nous célébrons (sans avoir les moyens d'en réaliser un remake, fort malheureusement) le 50e anniversaire de la Primera Conferencia de solidaridad de los pueblos de Africa, Asia, America Latina, dite Conférence Tricontinentale, qui s'est tenue à La Havane en janvier 1966. Avec un peu d'avance donc, mais il n'est jamais trop tôt pour s'interroger sur l'état du monde, et tenter de remédier à la catastrophe à venir. Venez à Nantes !
Posté par charles tatum à 19:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 novembre 2015

Sur la "guerre" - L'édito du jour

La guerre véritable Un second éditorial SOURCE   Ce que nous avons entrepris ne doit être confondu avec rien d’autre, ne peut pas être limité à l’expression d’une pensée et encore moins à ce qui est justement considéré comme art. Il est nécessaire de produire et de manger : beaucoup de choses sont nécessaires qui ne sont encore rien et il en est également ainsi de l’agitation politique. Qui songe avant d’avoir lutté jusqu’au bout à laisser la place à des hommes qu’il est impossible de regarder sans éprouver le... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 08:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
24 novembre 2015

Trois Continents. L'ouverture

Propos de Jérôme Baron à la cérémonie d'ouverture. "Le festival devait avoir lieu, et il a lieu, nous nous en réjouissons comme tous ceux qui de loin nous ont adressé des messages d'encouragement à tenir les choses telles que prévues cette semaine. Comme cela risque d'être le cas dans beaucoup d'autres manifestations cinématographiques ces prochaines semaines, certaines œuvres présentées se trouvent dans une immédiateté sidérante avec nos actualités. C'est le propre de l'art que de toucher avec l'acuité la plus vive à la complexité... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 19:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
22 novembre 2015

"Polysemy"

Extrait de l'album The Lumina Recordings, Ned Rothenberg [alto sax] [sorti en 2012] avec Gerry Hemingway [drums, steel], John Zorn [alto sax]
Posté par charles tatum à 16:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
21 novembre 2015

Viva Villa !

« [...] Une amitié qui devait se poursuivre, de temps en temps, par nos repas chez Debord où les commérages allaient bon train: "Tu as entendu ce qu’untel nous a sorti ? C’est inadmissible..." On savait quel serait le prochain exclu. Je ne sais plus qui, un jour, s’était étonné de notre passion pour le film Viva Villa !, et Debord de s’exclamer après son départ: "Non mais tu as entendu ce con, il n’aime pas Viva Villa !" Quinze jours plus tard, il tombait sous le coup du manquement à la radicalité et était... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 07:53 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,