1. A Taxi of Splendour. L’inattendue sortie astrale d’un chauffeur de taxi sur le périph intérieur un vendredi soir.

2. Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Marché ? Vincent Lindon embauche un Juif, un Asiatique, un Arabe et un black à la Grande Épicerie et se heurte à la xénophobie de sa chef de rayon (Catherine Deneuve, sublime).

3. Ni le gaz ni la France. La stratégie du "ni, ni" évoquée par l’insolent Benoît Forgitore, la promesse burlesque du jeune cinéma français.

4. Les Mille et une nuances de Grey. Où l’intelligentsia portugaise, en pleine session de "saudade", se pose une question fondamentale: combien existe-t-il de gris entre le gris souris et le gris ardoise ?

5. Mon roi s’arrache. Un film où Maïwenn se remet enfin en question.

6. Lobster Therapy. Dans leur Hilton à Chamonix, Léa Saindoux et Collin Farrel d’Alaska se remplissent la panse, loin, très loin de la crise grecque.

7. Le Fils de Shaun le mouton. Shaun est un mouton vaillant: s’échappant du plus grand abattoir d’Europe, il cherchera son agneau au prix de nombreuses péripéties, de la bergerie jusqu’à la mise en rayon. À voir en famille pour l’Aïd.

8. Madre : Fury Road. Tina Turner mêlée au complexe d’Œdipe de Moretti, qui la choisit comme figure maternelle pour cette énième autobiographie filmée. On en perd notre latin.

9. Trois souvenirs de ma Mustang. Après avoir porté des acteurs français au statut de monstres sacrés, Arnaud Desplechin se révèle un maître incontesté de la direction de voitures de sport.

10. Marguerite of Silence. Le documentaire qui revient sur le four que fut le dernier film de Donzelli en termes de box-office.