« Entrant un matin chez la maréchale de Noailles, dans son appartement de quartier, commme on faisait son lit et qu’il n’y avait plus que la courtepointe à y mettre, [Monsieur le Prince] s’arrêta un moment à la porte, où s’écriant avec transport: "Ah ! le bon lit ! le bon lit !" prit sa course, sauta dessus, se roula dessus sept ou huit tours en tous les sens, puis descendit et fit excuse à la Maréchale, qui avait toute sa vie été hors de soupçon, n’en pouvait laisser naître aucun. Ses gens demeurèrent stupéfaits, et elle bien autant qu’eux. [...] On disait tout bas qu’il y avait des temps où tantôt il se croyait chien, tantôt quelque autre bête, dont alors il imitait les façons, et j’ai vu des gens très dignes de foi qui m’ont assuré l’avoir vu au coucher du Roi, pendant le prier-Dieu, et lui près du fauteuil, jeter la tête en l’air subitement plusieurs fois de suite, et ouvrir la bouche toute grande comme un chien qui aboie, mais sans faire de bruit. »

Saint-Simon, « Mort de Monsieur le Prince », in Cette pute me fera mourir, Livre de Poche

4d05ce748e