b0333591f2

« Mais on manquait d’ennemis. On a fait effort, Angélique et moi, pour en trouver.
Les gosses du village, depuis l’an dernier, soit y z’étaient devenus pédés, soit y s’méfiaient.
On a bien essayé d’aller en vélo inviter ceux du village d’à côté à venir se foutre sur la gueule avec nous.
On les a même provoqués.
Poulette les a traités.
De Brits, de brocs, de Boches, de broutards et de brochets mutants.
De catins vermifuges, de pigeons boiteux, de moules à voiles, de nouilles de flanelle, de phoques à vapeur, de boyaux de chats désaccordés et de roupettes de chansonniers.
De singes pelés, de gniards cannelés, d’effulgentes trépidations, d’omelettes norvégiennes, de peigne-culs pouillards, de morve de dinde glabre et de cruchons cagouillards.
Mais soit y manquaient de vocabulaire, soit notre réputation nous précédait et y z’ont pas mordu à l’hameçon. »

« Clystère et foutre de nonne. »

Anne F. Garréta, Dans l’béton, Grasset 2017