Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
le vieux monde qui n'en finit pas
le vieux monde qui n'en finit pas
Publicité
le vieux monde qui n'en finit pas
Visiteurs
Depuis la création 1 411 236
Newsletter
Derniers commentaires
6 janvier 2018

nos films préférés en 2017 - Jean-Marc Toussaint

A-Ghost-Story

1. A Ghost Story, David Lowery, USA 2017

Parce que c’est aussi audacieux que minimaliste, parce que ça prend son temps au point qu’on dirait que l’esprit d’Ozu flotte sur la production. Parce que, même coiffé d’un drap blanc, Casey Affleck n’est jamais ridicule. Parce que c’est beau et triste.

2. Dunkirk, Christopher Nolan, USA 2017

Parce que c’est sec comme un coup de Mauser, parce que ça vous prend aux tripes. Parce que ça manipule le temps de façon ludique et que chaque nouvelle vision révèle de nouveaux indices. Parce que l’Imax. Parce que le 70mm.

3. Au revoir là-haut, Albert Dupontel, France 2017

Parce que j’adore le livre, parce que l’adaptation qu’en a tirée Dupontel est intelligente. Parce que c’est réalisé avec autant de brio que de pudeur.

4. The Autopsy of Jane Doe, André Øvredal, UK 2016

Pour sa maîtrise de l’unité de temps et de lieu, pour son économie de moyens, son atmosphère, son suspense et ses surprises. Parce que si je devais produire un film de genre, ce serait clairement dans cette veine-là.

5. Blade Runner 2049, Denis Villeneuve, USA 2017

Pour la fidélité à l’œuvre originale, parce que c’est autant une suite qu’un hommage. Parce que c’est réjouissant de retrouver Harrison Ford dans un de ses personnages iconiques, parce que c’était une idée de génie de confier à l’inexpressif Ryan Gosling le rôle d’un robot.

6. A Cure for Wellness, Gore Verbinski, USA 2016

Parce Gore Verbinski est capable de bien plus que de mettre en scène des souris et des pirates. Parce que l’intrigue est amusante et captivante. Parce que que j’avais l’impression de me retrouver dans l’ambiance du jeu vidéo « Myst ».

zombillénium

7. Zombillénium, Arthur de Pins et Alexis Ducord, France/Belgique 2017

Parce qu’il est question de parc d’attractions et de monstres. Parce que j’aime la BD originale et que j’admire le style graphique de son auteur.

8. Coco, Lee Unkrich et Adrian Molina, USA 2017

Parce que la Fête des Morts m'a toujours fasciné (faut-il vous rappeler mon nom de famille ?) Parce que l'histoire est touchante et les retournements inattendus. Parce que c’est Pixar. Parce que c’est mortel.

9. Le Grand Méchant Renard, Benjamin Renner et Patrick Imbert, France 2017

Parce que sous ses atours de film pour enfant, c’est hargneux, moderne et décalé. Parce que c’est animé de l’esprit des Looney Tunes. Parce que c’est écrit par un de mes amis. Parce que le lapin se voit offrir un épluche-carottes pour Noël. Parce que moi aussi, je peux le garder, le petit Michel, ça ne me dérange pas du tout.

10. Coexister, Fabrice Éboué, France 2017

Parce que c’est vraiment irrévérencieux, que tout le monde en prend pour son matricule. Parce que Fabrice Éboué est un excellent meneur de comédiens (et fort bon comédien lui-même). Parce qu’il y a Ramzy. Parce que je n’avais pas éclaté de rire comme ça au cinéma depuis longtemps.

coco

Publicité
Publicité
Commentaires
Publicité