Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
le vieux monde qui n'en finit pas
le vieux monde qui n'en finit pas
Publicité
le vieux monde qui n'en finit pas
Visiteurs
Depuis la création 1 411 140
Newsletter
Derniers commentaires
7 janvier 2018

Gens du lac, de Jean-Marie Straub

Comme nul ne l'ignore, Jean-Marie Straub est né, à Metz, le 8 janvier 1933. Pour son 85e anniversaire, la Cinémathèque suisse organise ce lundi une série de projections. Le cinéaste présentera en avant-première mondiale son dernier film, Gens du lac, ainsi que deux œuvres qu'il signa avec Danièle Huillet, Machorka-Muff (1963) et Toute révolution est un coup de dés (1977). Tous les amis de JMS, de Rolle à Lausanne, seront là. Pour en savoir plus.

~

soiree-anniversaire-jm-straub

~

En 1959, quelques années avant de réaliser avec Danièle Huillet leur premier film, Machorka-Muff, Jean-Marie Straub écrit ce texte sur ce que devrait être un jeune cinéaste au début de sa carrière. Il sera publié en 1966 dans le numéro 180 des Cahiers du cinéma.

"Quoique le cinématographe soit maintenant porté à un très haut point de perfection, sa position est cependant critique; car si, d’un côté, il est parvenu à ce degré par le seul amour de quelques artistes, de l’autre, il est prêt à retomber dans l’oubli.

"De toutes les sortes de personnes qui travaillent ou se mêlent de travailler au cinématographe, seulement le petit nombre renferme les artistes intelligents qui, nés avec des dispositions particulières, ont l’amour du travail et de l’art, s’appliquent à découvrir de nouveaux principes et à approfondir ceux qui ont déjà été trouvés.

"Un tel artiste n’exécute rien dont il ne sente les effets ou qu’il ne cherche à les analyser, enfin rien n’échappe à ses observations et quel chemin ne fera-t-il pas dans son art s’il joint aux dispositions l’étude de ce que l’on a découvert jusqu’à lui ?

"Tout l’art du cinématographe n’est autre chose que l’application de l’espace au temps.

"Nul ne pourra être reçu maître dudit art cinématographique qu’il ne soit de bonnes vie et mœurs."

Jean-Marie Straub, 1er mai 1959
[Merci à Frédéric Maire]

Publicité
Publicité
Commentaires
Publicité