« On nous dit : les voyages, ah ! les voyages ! Et celui qui revient se donne l’air d’avoir beaucoup à dire. Mais sitôt que l’on a fait seul le tour d’une ville étrangère, que l’on a observé ce qui plus particulièrement y rendait les femmes attrayantes, s’étant heurté à cette vieille impossibilité de les aborder gracieusement, sans faire le sagouin, pour laquelle on se trouve ici, du moins, l’excuse de la langue, on tourne en rond, on s’asseoit sur un banc, on essaie deux ou trois débits de boisson, on grimpe sur la hauteur, s’il s’en trouve une, on redescend, enfin c’est inouï ce que l’on peut s’emmerder. »

Jean Rolin, Journal de Gand aux Aléoutiennes, Jean-Claude Lattès 1982
[rééd. La Table Ronde 2010]

 

51bVYAlUUzL