Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
le vieux monde qui n'en finit pas
le vieux monde qui n'en finit pas
Publicité
le vieux monde qui n'en finit pas
Visiteurs
Depuis la création 1 413 222
Newsletter
Derniers commentaires
5 mai 2018

lectures pour tous : Daniel Lang

« Le nom de la fille était Phan Thi Mao. Eriksson et elle n’échangèrent jamais un mot ; aucun ne parlait la langue de l’autre. Il côtoya Mao durant à peine plus de vingt-quatre heures. Celles qui furent ses dernières. Les quatre camarades de patrouille de Eriksson la violèrent et l’assassinèrent avant d’abandonner son corps dans un buisson en pleine montagne. L’un des soldats la poignarda à trois reprises et lorsqu’au procès, l’avocat de la défense mit Eriksson au défi de décrire le son émis par les coups de couteau, Eriksson déclara : "Eh bien, j’ai chassé et éviscéré des cerfs. C’était exactement comme quand on plante un couteau dans un cerf, une sorte de bruit sourd, Maître." »

En pleine guerre du Vietnam, Daniel Lang fit paraître Casualties of War en 1969 dans le New Yorker. L’article devint un petit livre, la même année, publié chez McGraw Hill (New York). En 1989, Brian De Palma en fit un film [en français, Outrages], à partir du scénario de David Rabe. En 2018, Allia publie le texte pour la première fois en français, sous le titre Incident sur la colline 192 [traduction de Julien Besse]. Tout vient à point...

 

incidentcolline192

Publicité
Publicité
Commentaires
Publicité