15 septembre 2022

FDJ 220 : S.S. Rajamouli

Rise Roar Revolt [RRR], 2022  Alia Bhatt N.T. Rama Rao, Jr. / Ram Charan Teja [grâce soit rendue à Thomas]
Posté par charles tatum à 14:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

14 septembre 2022

Lectures pour tous : Mathieu Belezi

« Cela dit, j’écrirai peut-être un jour un texte sur l’arrivée des Français à Sidi-Ferruch, en 1830. C’est un moment inouï. Pensez qu’un brick a été affrété par un restaurateur nantais pour transporter ses ortolans, ses truffes, terrines et pâtés, ses vins de Bordeaux et de Bourgogne. Et, comme au début, il n’y a aucune résistance à Sidi-Ferruch, tout le monde s’installe sur la plage. Il fait beau. Les soldats sont contents. Ils banquettent tous les soirs. Bien sûr, si l’un d’eux s’éloigne du camp pour aller voir la campagne, on... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 20:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 septembre 2022

Hotties Reading 747

John Sloan, Reading in the Subway, 1926
Posté par charles tatum à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 septembre 2022

C'est vraiment dégueulasse

Jean-Luc Godard était à la fois, dit-on, le cinéaste (il préférait « chercheur ») dont le nom était le plus connu et celui dont les films étaient finalement le moins vus. La rançon, c’est le ruissellement d’insanités, de banalités, de clichés publicitaires et de nombrilismes hypocrites qui se déversent depuis vingt-quatre heures un peu partout, de la cour des miracles de Facebook (et autres réseaux d’exhibitionnisme asocial) aux jardins de l’Élysée (et autres lieux d’un pouvoir honni). Ce qui nous ferait bien rire, on a... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 05:45 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 septembre 2022

Il aura vécu et travaillé dans la différence générale

 
Posté par charles tatum à 04:28 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 septembre 2022

Alain Tanner 1929-2022

Jacques Denis, Jean-Luc Bideau, Bulle Ogier : La salamandre, 1971
Posté par charles tatum à 16:41 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

11 septembre 2022

Total Eclipse

Total Eclipse, par le trio de Paul Smoker. Paul Smoker (tp), Ron Rohovit (double-b), Phil Haynes (perc). Enregistré dans l'Iowa en novembre 1988. Genuine Fables, un disque hat ART (CD 6126). De quoi nous distraire un peu du lavage de cerveau qui se répand, obscène, planétaire, sur fond d'Empire déliquescent, de roitelet ridicule et de sa mère morte.
Posté par charles tatum à 14:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
10 septembre 2022

Marsha Hunt 1917-2022

Notre reine du jour. Marsha Hunt avait été placée sur liste noire par le terroriste d'Etat Joseph McCarthy. D'où une "interdiction" de travailler qui marqua un coup d'arrêt presque total à sa carrière au cinéma. Elle survécut longtemps grâce à la télévision. Mais on la revit de temps en temps - elle est la mère de Joe dans Johnny Got His Gun de Dalton Trumbo, autre blacklisté. Marsha Hunt vient de mourir. Elle avait presque 105 ans. Ici [en haut, à gauche], elle est l'institutrice polonaise du formidable pamphlet antinazi de Andre... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 13:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
10 septembre 2022

Un classique de Maier, un militant anti-nataliste, un méconnu de Topor

« Paraphrasant Céline disant que l’amour c’est l’infini à la portée des caniches, l’enfant c’est l’immortalité à la hauteur du mouton. Non, l’enfant n’est pas l’avenir de l’adulte. Encore un mensonge inventé par la société pour nous faire tenir tranquilles, et formulé ainsi: vos enfants réussiront là où vous avez échoué, nous leur donnerons les moyens grâce à l’école et à la promotion sociale, c’est garanti sur facture. Le bonheur c’est pour vos enfants, pas pour vous. En attendant des lendemains qui chantent pour votre... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 10:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
10 septembre 2022

Lectures pour tous : Olivia Rosenthal

« Le japonais est une langue très compliquée, a-t-il dit comme s’il se parlait à lui-même, beaucoup plus compliquée que l’anglais. En particulier parce que le je japonais n’existe pas vraiment, on l’utilise très peu, même entre amis. Il existe bien un je mais on ne l’emploie que dans l’intimité, avec des proches, et ce mot n’existe pas pour les femmes, les femmes n’ont pas à leur disposition cet accès à leur intimité. Et ce qui rend la langue plus complexe encore, c’est qu’il n’y a pas de genre en japonais, il faut toujours être... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 08:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,