08 avril 2018

Lectures pour tous : Jean Rolin

« On nous dit : les voyages, ah ! les voyages ! Et celui qui revient se donne l’air d’avoir beaucoup à dire. Mais sitôt que l’on a fait seul le tour d’une ville étrangère, que l’on a observé ce qui plus particulièrement y rendait les femmes attrayantes, s’étant heurté à cette vieille impossibilité de les aborder gracieusement, sans faire le sagouin, pour laquelle on se trouve ici, du moins, l’excuse de la langue, on tourne en rond, on s’asseoit sur un banc, on essaie deux ou trois débits de boisson, on grimpe sur... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 février 2018

Lectures pour tous (et vive le cinéma) : Christine Leteux

Prière d'insérer : « Octobre 1940. Un producteur allemand, Alfred Greven, crée dans Paris occupé une société de production cinématographique, la Continental Films, où il enrôle les plus célèbres vedettes (Danielle Darrieux, Fernandel, Raimu, Harry Baur) et des cinéastes de renom (Marcel Carné, Maurice Tourneur, Henri Decoin, Henri-Georges Clouzot). Durant les quatre années d’Occupation, la Continental produit trente films, dont certains chefs-d’œuvre, comme Les inconnus dans la maison et Le corbeau. Pour la première fois,... [Lire la suite]
19 février 2018

Lectures pour tous : Joyce Carol Oates

Ce post est aimablement dédié à l’ami Boudou. Souvenirs d’années gourmandes.  « Barres au chocolat Tootsie, tartelettes au marshmallow Mallo Cup, Milky Way, crèmes de menthe Junior Mints, barres Snickers, Hershey, Mars, Oh Henry ! Chewing-gums Juicy Fruit, Dentyne. Bubble gum. "Casse-dents". Hostess CupCakes : chocolats fourrés à la "crème". Tartelettes sur rond de papier paraffiné tenant dans la paume de la main que l’on dévore voluptueusement sur le trottoir devant le magasin où on les a achetées. ... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 10:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 février 2018

Lectures pour tous : David Wahl

« Un banc de maquereaux par exemple: t’es-tu jamais posé la question de ce qu’ils sont les uns pour les autres ? Des maris et femmes ? des pères et des filles ? des grands-mères et des petits-fils ? Les bancs de poissons semblent nous offrir l’image d’une communauté parfaite. En vérité, ces poissons sont tous pareils, ils ont tous le même âge. Ils ont nés de la même couvée. Les œufs et les larves dont ils sont sortis se laissaient porter dans les mêmes courants. Ils sont nés et mourront ensemble, pratiquement... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 15:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
31 janvier 2018

Lectures pour tous : Laurent de Sutter et Sigmund Freud

« [...] Ce n’est sans doute pas un hasard si la pupart des antidépresseurs disponibles sur le marché partagent avec la cocaïne bien davantage que leur nature de produit synthétique, ainsi que l’effet d’anesthésie découlant de leur consommation. À relire Freud [Un peu de cocaïne pour me délier la langue, 1884, Ed. Max Milo (2005)], ce qu’on était en droit d’attendre de la cocaïne était précisément ce que les habitants stressés des ruines du capitalisme mondialisé espèrent tirer des pilules qu’ils gobent à longueur de journée: ne... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 11:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 janvier 2018

Lectures pour tous : Yves Pagès

« Attendu que, même s’il y avait eu plus de peur que de mal, l’arcade sourcilière gauche de Mlle Bucquoy pissait le sang, et que la violentée souffrait également de contusions diverses "vers le bas des reins", cette plaie ouverte et ces ecchymoses dorsales démontrant qu’elle n’avait pas été l’objet d’un "mouvement d’humeur passager", comme déclaré par l’inculpé sur procès-verbal – "une baffe ou deux maximum" assimilables à un réflexe incontrôlé –, mais victime d’un assaut disproportionné sur une personne de sexe faible,... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 11:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 janvier 2018

POL, Rolin et le traquet kurde

« Quel homme n’avait jamais rêvé de parcourir le monde en compagnie de sa petite cousine, collectionnant les oiseaux (et de ceux-ci les poux), et traquant çà et là des agents bolcheviques ? » Bref extrait du nouveau roman de Jean Rolin, Le Traquet kurde, un pur régal tout chaud tombé de la sacoche de la factrice – le premier livre copyrighté 2018 que j’ai le bonheur de lire, et le premier clin d’œil d’outre-tombe de son éditeur, le regretté P. O.-L.  ***
Posté par charles tatum à 11:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 décembre 2017

Lectures pour tous : Yann Dedet [et jean-François Stévenin]

Avec Granel, on va voir pour la sixième fois notre film préféré, "Macadam à deux voies" (« Tu peux me masser ici ? » demande pour l’éternité James Taylor à Laurie Bird, « j’ai un petit muscle qui saute. »), et puis on rentre confirmer l’enfant, tranquilles. Stévenin reste dans la salle jusqu’aux aurores, il souffre, il est aux anges. [Yann Dedet, Le point de vue du lapin. Le roman de "Passe Montagne", POL, 2017] Lecture recommandée en attendant la ressortie, début 2018, des trois films de Stévenin - et celle, plus hypothétique, du... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 16:20 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
14 décembre 2017

Lectures pour tous : Anne F. Garréta

« Mais on manquait d’ennemis. On a fait effort, Angélique et moi, pour en trouver.Les gosses du village, depuis l’an dernier, soit y z’étaient devenus pédés, soit y s’méfiaient.On a bien essayé d’aller en vélo inviter ceux du village d’à côté à venir se foutre sur la gueule avec nous.On les a même provoqués.Poulette les a traités.De Brits, de brocs, de Boches, de broutards et de brochets mutants.De catins vermifuges, de pigeons boiteux, de moules à voiles, de nouilles de flanelle, de phoques à vapeur, de boyaux de chats... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 12:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 septembre 2017

Lectures pour tous : Laura Kasischke

Rien à voir avec une quelconque actualité. No malice, promis juré. Juste le hasard objectif des lectures qui se télescopent. « Un couple âgé entre dans le bureau d’un avocat. Ils lui expliquent qu’ils sont mariés depuis soixante-dix ans et qu’ils veulent divorcer. L’avocat prend des notes pour lancer la procédure, puis lève la tête et dit : "Je peux vous poser une question ? Pourquoi vouloir divorcer après soixante-dix ans de mariage, pourquoi maintenant ?" À quoi ils répondent : "On voulait attendre que les enfants soient morts."... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 19:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,