27 mars 2014

Lectures pour tous : Tim Willocks

« Vendredi 18 mai 1565. Baie de Kalkara, le Borgo, Malte. « Le massacre des chiens avait pris trois jours. Aujourd’hui c’était le quatrième. Leur extermination avait été décidée par le grand maître La Valette. Lors du siège de Rhodes, disait-on, La Valette avait vu le peuple manger des chiens et des rats. Pire, les chiens avaient mangé les cadavres des massacrés. Il avait donc décrété qu’à Malte la mort viendrait pour tous avant qu’une telle dégradation ne soit tolérée. Orlandu avait aussi entendu que, entre tous les... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

08 mars 2014

Lectures pour tous : John Ross Macdonald

« Elle était là, à attendre, devant la porte de mon bureau. C’était une femme trapue, plus petite que la moyenne, vêtue d’un pull à col roulé bleu sous une veste de tailleur bleue informe, et d’une étole de vison bleue qui tentait d’adoucir la silhouette mais n’y parvenait pas. Son visage carré et bronzé en profondeur lui donnait une allure garçonne que confirmaient ses cheveux brun sombre coupés court sur la nuque. Ce n’était pas le genre de femme que l’on s’attendait à voir fraîche et dispose à huit heures et demie du matin,... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 17:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 février 2014

Lectures pour tous : Lola Lafon

Le 17 février 1922, à San Julian (Patagonie). Cinq prostituées de la maison de tolérance "La Catalana" se refusent aux soldats du lieutenant-colonel Varela (qui ont exécuté et torturé plus de 1 500 ouvriers grévistes), en criant: « Ordures ! Nous ne couchons pas avec des assassins ! » Cité par Lola Lafon dans De ça je me console, Flammarion, 2007 ~ Le 23 mars 1923, en sortant de chez lui, Varela est envoyé ad patres par l'anarchiste pacifiste Kurt Wilckens, armé d'une bombe artisanale et d'un revolver. « Il ne tuera plus personne.... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
16 février 2014

Lectures pour tous : Philip Roth

« J’étudie l’histoire américaine du XIXe siècle. Je m’intéresse à plusieurs questions: la Confédération sudiste, les 13e, 14e et 15e amendements [portant sur l’abolition de l’esclavage et les droits des anciens esclaves], la reconstruction, le Ku Klux Klan, le scandale des attributions foncières à des compagnies de chemin de fer richissimes, la relégation des Indiens dans les réserves, l’expansionnisme américain, la racisme des Blancs anglo-saxons, le triomphe éhonté du capital, les débuts de la contestation ouvrière, les... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 08:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 janvier 2014

Lectures pour tous : Joyce Carol Oates (2)

« ... je titubais le long de la rivière me frayant un chemin à travers les cigales qui jonchaient le sol sur une épaisseur de deux centimètres. Je tâchais de ne pas en avoir peur, je tâchais d’éprouver de la pitié pour ces créatures maudites, certaines n’étaient plus que des enveloppes vides, d’autres étaient encore en vie et rampaient les unes sur les autres, d’autres enfin stridulaient dans les arbres avec le désespoir des damnés. Les cigales des dix-sept ans nous expliquaient nos aînés car nous n’étions pas assez âgés pour... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 14:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
26 décembre 2013

Lectures pour tous : Marie Darrieussecq et Steve Biko

Il partit de son rire étrangement aigu, un rire comme emprunté à un autre corps : « L’Afrique est une fiction d’ethnologue. Il y a des Afriques. Idem pour la couleur noire : une invention. Les Africains ne sont pas noirs. Ils sont bantous et bakas, nilotes et mandingues, khoïkhoïs et swahilis. »  Il faut beaucoup aimer les hommes, Marie Darrieussecq, POL, 2013.  ~ Steve Biko 1946-1977  
Posté par charles tatum à 09:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

13 novembre 2013

Lectures pour tous : Gustave Flaubert

Jean Yanne, le Homais de Claude Chabrol (1991) ~ « Je pense comme vous, madame, que la mollesse du lit lorsqu'on y joint l'habitude de la lecture peut devenir extrêmement funeste. L'inertie musculaire qui est trop complète ne contrebalance pas l'action céphalique qui est trop violente. [...] Et de là, palpitations, dégoûts, perte de l'appétit, les digestions se font mal, l'innervation se trouble, c'est la veille qui se change en rêve, le rêve en veille, le sommeil s'il se présente est perpétuellement agité par des épistomachies... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 12:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04 novembre 2013

Lectures pour tous : Stig Dagerman

Le poète anarchiste suédois se suicida, à l'âge de 31 ans, le 4 novembre 1954 « [...] Par contre, il n’est pas en mon pouvoir de rester perpétuellement tourné vers la mer et de comparer sa liberté avec la mienne. Le moment arrivera où je devrai me retourner vers la terre et faire face aux organisateurs de l’oppression dont je suis victime. Ce que je serai alors contraint de reconnaître, c’est que l’homme a donné à sa vie des formes qui, au moins en apparence, sont plus fortes que lui. Même avec ma liberté toute récente je ne... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 12:19 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
05 octobre 2013

Lectures pour tous : René Pellos 1

La rentrée littéraire, enfin. juillet 1948-février 1949 ~ « Les mercantis. Issu de l'argot employé en Afrique du Nord, le mot va bien au-delà de la traduction italienne de "marchands". Il définit les commerçants qui suivent les armées en espérant développer leurs affaires sur les malheurs de la guerre. Avec le temps, le mercanti prend l'apparence d'un margoulin avide et cupide, prêt à tous les trafics pour amasser de l'argent. A peu de choses près, la description de tous ces profiteurs que corrigent les Pieds Nickelés. »
Posté par charles tatum à 15:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
01 octobre 2013

Lectures pour tous : Sylvia Bataille (par Angie David)

Tournage de Partie de campagne voir aussi ici « Renoir, qui voit dans la nouvelle de Maupassant "des choses qui iraient bien avec la voix de Sylvia" et qui avait déjà imaginé la faire tourner dans un film en costumes, lui dit ce passage à propos du personnage d’Henriette: "C’était une belle fille de dix-huit à vingt ans ; une de ces femmes dont la rencontre dans la rue vous fouette d’un désir subit, et vous laisse jusqu’à la nuit une inquiétude vague et un soulèvement des sens. Grande, mince de taille et large des... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,