29 novembre 2019

Lectures pour tous : Edmond T. Gréville

« Paul n’avait pas épousé l’Idéal parce que l’Idéal s’appelait Cunégonde. Par euphonie ou par dépit, à moins que ce ne fût pour nul motif sensible, il avait épousé Léatrice. [...] Paul n’est d’ailleurs pas le héros de cette histoire, mais l’ami du héros, qui pour des raisons encore mal définies, s’appelle Ivor. » Edmond T. Gréville, Supprimé par l’ascenseur, 1924 [réédition Institut Lumière/Actes Sud, 1995]
Posté par charles tatum à 11:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 novembre 2019

Lectures pour tous : Gargas Parac

Ca va pas ? [Al Castar Astral]
Posté par charles tatum à 17:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 octobre 2019

Lectures pour tous : Jacques Kermabon

Au rayon des nouveautés d'octobre
Posté par charles tatum à 07:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
06 octobre 2019

Lectures pour tous : Jean-Philippe Toussaint

« Peu à peu, je commençais à sympathiser avec le barman. [...] Lorsque j’allais prendre mon café, en fin d’après-midi, il nous arrivait de converser. Nous parlions de football, de courses automobiles. L’absence d’une langue commune ne nous décourageait pas ; sur le cyclisme, par exemple, nous étions intarissables. Moser, disait-il. Merckx, faisais-je remarquer au bout d’un petit moment. Coppi, disait-il, Fausto Coppi. Je tournais ma cuillère dans le café, approuvant de la tête, pensif. Bruyère, murmurais-je. Bruyère ?... [Lire la suite]
28 septembre 2019

Lectures pour tous : Murray Bookchin

« Je ne peux que suivre Emma Goldman quand elle déclare ne pas vouloir d’une révolution où elle ne pourrait pas danser. Mais à tout le moins, elle voulait une révolution – une révolution sociale – sans laquelle de telles fins esthétiques et psychologiques ne bénéficieraient qu’à quelques-uns. Or, sauf à me tromper complètement, les objectifs révolutionnaires et sociaux de l’anarchisme aujourd’hui souffrent d’une telle dégradation que le mot “anarchie” fera bientôt partie intégrante du vocabulaire chic bourgeois du siècle à... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 10:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 août 2019

Lectures pour tous: Joyce Carol Oates

« Krull regardait, stupéfait. [...] Se réveillant ensuite à l’aube pour découvrir que ce qu’il avait pris pour la silhouette anormalement rigide de son père appuyé contre un arbre était en fait une épaisse couche de champignons sur le tronc d’un arbre mort. Des strates pâles d’une croissance parasite comme des bardeaux miniatures posés selon un angle uniforme. Krull n’avait jamais rien vu de pareil à ces champignons qui devaient faire quatre mètres de haut, accrochés à l’arbre, dont le pied avait entièrement disparu. Les... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 13:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

29 juillet 2019

Lectures pour tous : Cécile Wajsbrot

« Certaines chouettes se distinguent à peine de la branche sur laquelle elles se posent, technique naturelle de camouflage, et le harfang des neiges, dans les étendues glacées où il vit et que son duvet immaculé suffit à rappeler, ne se distingue pas plus, s’il ferme les yeux, car s’il les ouvre, l’or s’étend, teintant la neige de reflets éclatants. [...] À l’instant où la tête du harfang tourne, qui sait ce qui pourrait se produire, la fonte des glaces, le creux des abîmes, les grandes fosses marines s’ouvrant, absorbant l’eau... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 11:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 juin 2019

Lectures pour tous : Pierre Goldman [Archibald Rapoport]

« La beauté et le plaisir naissent du sol pourri des malheurs extrêmes, dit Liouba: sous la beauté de cette musique, son extraordinaire sensualité, il y a l’atrocité du travail servile effectué sous la cravache des maîtres et contremaîtres; toute la musique afro-cubaine porte la marque originelle du temps de l’esclavage comme le nègre affranchi conserve la trace des fers et du fouet. Aussi n’est-elle jamais complètement frivole: le tambour y palpite toujours, et le tambour, cet incessant tambour sensuel, s’il appelle l’amour,... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 13:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
15 juin 2019

Lectures pour tous : Frodon, Ozu, Dardigna

Lectures pour un week-end d'automne Treize textes courts de Frodon sur autant de films d'Ozu, dans la maquette élégante de 202 éditions [Maurice Darmon] ~ Réédition d'un Maspero "Cahiers libres" oublié de 1974, préfacé par une féministe d'aujourd'hui et, comme moi, fan de Midge Maisel 
Posté par charles tatum à 13:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
16 mai 2019

Un peu de lecture, pour mourir moins sot

« Les prophètes du mensonge décrypte les techniques de persuasion et les motifs psychologiques de l’agitation fasciste des années 1940 aux États-Unis. [...] Les auteurs dégagent les thèmes récurrents, schème argumentatifs et procédés rhétoriques de cette démagogie pour en révéler le sens implicite et, surtout, la signification politique. L’ouvrage montre comment le malaise social engendré par les sociétés capitalistes modernes est exploité pour enflammer les esprits, détourner les émotions vers des "ennemis" (l'Autre, le Juif,... [Lire la suite]