17 juin 2020

Le livre de l'été : de Léo à François

Vivement le 20 août. On peut écrire aux zigomars de La Grange Batelière pour les encourager Le mot de la quatrième : « En 1972, un jeune éditeur de vingt-huit ans prend contact avec un écrivain un peu oublié qui en a soixante-trois. L’un est un passionné, à la recherche d’incunables publiés sous pseudonyme, l’autre un sauvage qui, cependant, se pique au jeu, et voit renaître une part oubliée de son œuvre. Au "Cher Monsieur" des premiers échanges succède vite un "Mon vieux Guérif", qui devient une tradition. François Guérif sera... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 06:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 juin 2020

Soit dit en passant, autobiographie

« Franchement, est-ce que ça ne m’intéresse pas de léguer quelque chose à la postérité ? On m’a déjà cité à ce propos, je conclurai donc là-dessus : Plutôt que de ne jamais cesser de vivre dans le cœur et l’esprit du public, je préfère continuer à vivre dans mon appartement. » Woody Allen, Soit dit en passant [A propos of nothing], 2020, traduction française de Marc Amfreville et Antoine Cazé, Stock (2020), 540 p.
Posté par charles tatum à 13:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14 juin 2020

Brisseau inédit sur Henri, 3 : Mort dans l'après-midi

Trois courts métrages totalement inédits, les trois premiers réalisés par Jean-Claude Brisseau et confiés à la Cinémathèque par Lisa Hérédia, compagne et collaboratrice du cinéaste. Ces trois films en 8 ou Super8 mm, tournés entre 1966 et 1968 (Brisseau a 22 ans en 1966), témoignent d’un désir intense, celui d’un jeune fou de cinéma, en ce temps-là suffisamment motivé pour se faire embaucher quelques mois dans les laboratoires Kodak afin d’avoir accès, à prix réduit, à de la pellicule. Ébauche de l’œuvre à venir, cette trilogie... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 11:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
13 juin 2020

Brisseau inédit sur Henri, 2 : L'après-midi d'un jeune homme qui s'ennuie

Trois courts métrages totalement inédits, les trois premiers réalisés par Jean-Claude Brisseau et confiés à la Cinémathèque par Lisa Hérédia, compagne et collaboratrice du cinéaste. Ces trois films en 8 ou Super8 mm, tournés entre 1966 et 1968 (Brisseau a 22 ans en 1966), témoignent d’un désir intense, celui d’un jeune fou de cinéma, en ce temps-là suffisamment motivé pour se faire embaucher quelques mois dans les laboratoires Kodak afin d’avoir accès, à prix réduit, à de la pellicule. Ébauche de l’œuvre à venir, cette trilogie... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 11:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 juin 2020

FDJ 175 : Shira Geffen & Etgar Keren

L'agent immobilier [Belgique/France 2019]
Posté par charles tatum à 11:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
12 juin 2020

Brisseau inédit sur Henri, 1 : Dimanche après-midi

Trois courts métrages totalement inédits, les trois premiers réalisés par Jean-Claude Brisseau et confiés à la Cinémathèque par Lisa Hérédia, compagne et collaboratrice du cinéaste. Ces trois films en 8 ou Super8 mm, tournés entre 1966 et 1968 (Brisseau a 22 ans en 1966), témoignent d’un désir intense, celui d’un jeune fou de cinéma, en ce temps-là suffisamment motivé pour se faire embaucher quelques mois dans les laboratoires Kodak afin d’avoir accès, à prix réduit, à de la pellicule. Ébauche de l’œuvre à venir, cette trilogie... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 11:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

10 juin 2020

Marion Hänsel 1949-2020

La réalisatrice, actrice et productrice Marion Hänsel est morte hier à Bruxelles. Je lui dédie cette version, par Ella Fitzgerald, de Between the Devil and the Deep Blue Sea (1961).  
Posté par charles tatum à 00:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
10 juin 2020

Hotties Reading 629

Rabbit Fire, Chuck Jones 1951
Posté par charles tatum à 00:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 juin 2020

Miyazaki

Owaranai hito : Hayao Miyazaki [L'homme qui n'en finit jamais: Hayao Miyazaki] de Kaku Arakawa, 2017
Posté par charles tatum à 15:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 juin 2020

Lectures pour tous : Stefan Hertmans

« La radio est en marche.Des morts à l’infini sur le sable,des tremblements de villes anéanties,fondations, poussière et sang,Sirènes hurlantes.Et puis l’actualité boursière.Passons maintenant au football : triomphe pour le Zulte Waregem.un petit compte rendu de notre journaliste, sur place,ça hurle de joie, là-bas, ensuite un peu de publicité,dégorgement sonore.La radio se tait. [...] Mais pourquoi faut-il attendre si longtemps ?Où est conservé le... la chose avec mon frère à l’intérieur ?Pourquoi vous ne me... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 13:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,