18 septembre 2014

Le cinéma, sous les couvertures 15 (& à la Cinémathèque)

Un cinéaste retrouvé Les films de Guy Gilles nous reviennent de très loin: peu vus et mal compris à leur époque, ils sombrèrent peu à peu dans un oubli qu’entérina la mort du cinéaste en 1996. Car si le cinéma français des années 1960-1970 fut d’une extraordinaire richesse, quelques auteurs fragiles et solitaires en payèrent le prix, noyés par des courants trop puissants, condamnés au silence par des voix trop péremptoires – je pense aussi à Jean-François Adam, ce "suicidé du cinéma" qui fut un proche de Guy Gilles. Pourtant, dans... [Lire la suite]

17 septembre 2014

Le temps du vin nouveau, ou bourru

« J’ai voyagé. J’ai été dans l’Inde, j’ai parcouru les Gaules. J’ai traversé le désert où l’on a soif. Les pays esclaves, je les délivrais; les pays inhabités, je les peuplais; et plus je vieillissais, plus s’accroissait ma force: je tuais mes amis en jouant avec eux, je rompais les sièges en m’asseyant dessus, je démolissais les temples en passant sous leurs portiques. J’avais en moi une fureur continuelle qui débordait à gros bouillons, comme le vin nouveau qui fait sauter la bonde des cuves. » Gustave Flaubert, La... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 13:17 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
17 septembre 2014

Hotties Reading 363

Meret Oppenheim, 1933 © Man Ray
Posté par charles tatum à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 septembre 2014

Denis Gheerbrant : "Le réel, c'est les autres."

Rencontre avec Denis Gheerbrant par Universcine ~ On a grévé est sorti mercredi
Posté par charles tatum à 20:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 septembre 2014

Durga Râni

René Pellos et Jean Sylvère, Durga Râni la reine des jungles (dans Fillette à partir de décembre 1947) CLIC
Posté par charles tatum à 14:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 septembre 2014

Eulogy to Lenny Bruce

I've lost a friendAnd I don't know whyBut never againWill we get together to die.And why after every last shotWas there always another ?Why after all you hadn't gotDid you leave your life to your mother ? And Honey HarlowThe singer burlesque queenHow did she knowYou needed morphine ?Why didn't you listenTo the warning words of your friendsWhile they told you so ?I know you couldn't listenTo people talk aboutWhat they didn't know. I've lost a friendAnd I don't know whyBut never againWill we get together to die.And why after every... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

13 septembre 2014

Lectures pour tous : Alban Lefranc

« Il vous tend un verre (gin ? vodka ?) que vous refusez, qu’il porte à ses lèvres, repose dans le fouillis de la table basse surmontée d’un miroir. Le petit homme, le petit homme blessé, avec son costume sale, son humour fêlé, votre ami – que la justice a décidé d’abattre. Il sort de sa poche un article de presse, il vous jette un regard mauvais. Écoute ça. Tu ne connais pas ça toi, toi et ta bande de peinturleurs. Tu ne connaîtras jamais ce plaisir. C’est un extrait du réquisitoire du procureur de New York, Frank... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
12 septembre 2014

Antoine Duhamel 1925-2014

Duhamel était un des derniers compositeurs de musique pour le cinéma. Il vient de casser sa pipe. Il avait été un complice essentiel de Jean-Daniel Pollet. Méditerranée est, à vue de nez, un de mes douze ou quinze films préférés. En voici un petit extrait.
Posté par charles tatum à 11:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
12 septembre 2014

Hotties Reading 362

Jeong Eun-chae Nugu-ui ttal-do anin Haewon (Haewon et les hommes) de Hong Sang-soo, 2013 ~
Posté par charles tatum à 00:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 septembre 2014

Le vide Houellebecq, tel qu'en lui-même

L'acteur Houellebecq est aussi creux et aussi pompeux que le romancier du même nom. Que maints magazines et journaux consacrent encore leur une à cet imposteur et en fassent explicitement le porte-parole d'une génération (?) est un épais mystère. Que Delépine (de ch'val) et Kervern, qu'on a connus moins retors, foutent en l'air un an de leur vie (et une heure et demie de la nôtre) en lui offrant un film tout entier pour déclamer ses inepties, c'est de la métaphysique. Pour notre part, nous en resterons à Mammuth.   
Posté par charles tatum à 14:26 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,