18 septembre 2016

Far Beyond the Sun / Une singularité nue

Le 18 septembre 1970, dans une banlieue de Stockholm, le petit Lars Johan Yngve Lannerbäck apprend comme tout le monde à la télévision la mort de Jimi Hendrix. Le futur Yngwie Malmsteen, âgé de sept ans, décide de se mettre à la guitare. Quarante-six ans plus tard, "Far Beyond the Sun" est au cœur d'un chapitre mémorable quoique légèrement scatologique de Une singularité nue, le roman maudit de Sergio De La Pava (remarquablement traduit par Claro). Comme quoi, nos vingt ans ne nous lâchent pas d'une semelle.
Posté par charles tatum à 08:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

18 septembre 2016

Hotties Reading 453

Thelma Todd, années vingt [merci Ph!l]
Posté par charles tatum à 00:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
11 septembre 2016

Hotties Reading 452

Ava Gardner 1922-1990 [merci Gérard Lenne]
Posté par charles tatum à 00:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 septembre 2016

Lectures pour tous : Hérault de Séchelles

« Mais ce n’est pas assez de savoir choisir les livres, il faut encore en déterminer la quantité, se bien placer, profiter de ses moments, faire naître les dispositions ; ralentir et accélérer alternativement le mouvement de sa pensée, jouer tour à tour le rôle actif et le rôle passif, enfin savoir se passer de livres. » « Ne jamais parler le premier, si ce n’est de la santé, de la pluie et du beau temps. » Hérault de Séchelles, Codicille politique et pratique d’un jeune habitant d’Épône [Théorie de... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 13:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 septembre 2016

Terence Fisher à Sitges, 1976

Photo de famille. Festival de Sitges, octobre 1976 Terence Fisher encadré par Alain Petit et Jean-Pierre Bouyxou Damned ! [avec l'autorisation d'Alain Petit]  
Posté par charles tatum à 10:25 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
08 septembre 2016

Quand les poètes sont de mauvais poil

Aujourd'hui, Albert de Routisie (Louis Aragon), 1928 *** « Brutes je vais crier je crie brutes fils de truies enculées par les prie-Dieu avortons de caleçons sales boues de chiottes mailles sautées aux bas des putains crapauds domestiques muqueuses purulentes vermines lâchez-moi roulures de rhododendrons poils d’aisselles bougies tontes de poux suints de rats copeaux copeaux noires déjections lâchez-moi je vous tue je vous pile je vous arrache les couilles je vous mâche le nez je vous je vous piétine. Mort mort ils vont donc me... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 10:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 septembre 2016

Hotties Reading 451

Théodore Roussel (1847-1926) [merci à Hélène]
Posté par charles tatum à 01:05 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
30 août 2016

Le burkini est belge

Patrick Leboutte a la gentillesse de nous rafraîchir la mémoire, sous le titre "Burkini, modèle flamand, 1937". Photogramme de " Monsieur Fantomas" (Ernst Moerman). [En 1937, le postulat situationniste était nettement plus transparent que dans le sinistre "Toni Erdmann" (2016). N'en déplaise à quelques confrères. ]  
Posté par charles tatum à 10:42 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 août 2016

Hotties Reading 450

Gary Cooper [graz. Thierry Horguelin]
Posté par charles tatum à 01:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 août 2016

Qu'est-ce que l'art, Jean-Luc Godard ? [Louis Aragon, 1965]

QU'EST-CE QUE L'ART, JEAN-LUC GODARD ? par Louis Aragon *** Qu'est-ce que l'art ? Je suis aux prises de cette interrogation depuis que j'ai vu le Pierrot le fou de Jean-Luc Godard, où le Sphinx Belmondo pose à un producer américain la question: Qu'est-ce que le cinéma. Il y a une chose dont je suis sûr, aussi, puis-je commencer tout ceci devant moi qui m'effraye par une assertion, au moins, comme un pilotis solide au milieu des marais: c'est que l'art d'aujourd'hui c'est Jean-Luc Godard. C'est peut-être pourquoi ses films, et... [Lire la suite]