31 décembre 2011

Nos films préférés en 2011 : Jean-François Rauger

Un été brûlant, de Philippe Garrel Oki’s movie [Les Amours d’Oki], de Hong Sang-soo Melancholia, de Lars von Trier L’Étrange Affaire Angelica, de Manoel de Oliveira Hall Pass [Bons à tirer], de Bobby et Peter Farrelly Essential Killing, de Jerzy Skolimowski O somma luce, de Jean-Marie Straub Meek’s Cutoff [La Dernière Piste], de Kelly Reichardt A Dangerous Method, de David Cronenberg L’Appolonide, souvenirs de la maison close, de Bertrand Bonello Hereafter [Au-delà], de Clint Eastwood L’Autobiographie de Nicolae... [Lire la suite]

31 décembre 2011

Nos films préférés en 2011 : Charles Tatum, Jr

  1. Ceci n’est pas un film, de Jafar Panahi et Mojtaba Mirtahmasb 2. Hugo, de Martin Scorsese Le Havre, d’Aki Kaurismäki Road to Nowhere, de Monte Hellman 3. L’Apollonide, souvenirs de la maison close, de Bertrand Bonello Drive, de Nicholas Wending Refn Hall Pass, de Bobby et Peter Farrelly Hors Satan, de Bruno Dumont Pina, de Wim Wenders Restless, de Gus Van Sant Une séparation, de Asghar Farhadi 4. Complet 6 pièces, de Pascale Bodet Agnès de ci de là Varda, d’Agnès Varda 5. Cochon qui s’en dédit (1979) et... [Lire la suite]
31 décembre 2011

Nos films préférés en 2011 : Caroline Vié

dans le désordre : Drive, de Nicholas Wending Refn Melancholia, de Lars von Trier Polisse, de Maïwenn Balada triste de trompeta, de Alex De La Iglesia Intouchables, d’Éric Tolédano et Olivier Nakache Un monstre à Paris, d’Éric Bergeron Rango, de Gore Verbinski Hugo, de Martin Scorsese L’Exercice de l’État, de Pierre Schoeller Shame, de Steve McQueen Donoma, de Djinn Carrenard Incendies, de Denis Villeneuve Images : Balada triste de trompeta, Shame
31 décembre 2011

Les samedis de Catherine Deneuve 3

Posté par charles tatum à 11:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 décembre 2011

Tomorrow is a long time : Odetta

  Extrait de l'album « Odetta Sings Dylan », 1965. ~ If today was not a crooked highway,[If tonight I could finally stand tall]If tonight was not a crooked trail,If tomorrow wasn't such a long time,Then lonesome would mean nothing to me at all.Yes, and only if my own true love was waitin',Yeas and if I could only hear [his] heart a-softly poundin',Only if [he] was lyin' by me,Then I'd lie in my bed once again.I can't see my reflection in the waters,I can't speak the sounds that know no pain,I can't hear the echo of my... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 11:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
28 décembre 2011

La censure est partout

~ Reçu tout à l'heure ce mot de Gérard Lenne : « Il y a quelques semaines maintenant, une jeune Egyptienne, Aliaa Magda Elmahdy, a publié sur Internet sa photo entièrement nue, pour revendiquer la liberté des femmes dans son pays. Pour la soutenir, d'autres femmes, dans d'autres pays - dont un groupe de femmes israëliennes - ont fait de même. Jusqu'ici, c'est connu et public. « Chez nous, la cinéaste Karin Albou (réalisatrice de plusieurs longs métrages) a organisé une photo avec un groupe d'amies, qui ont posé nues en... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 20:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

28 décembre 2011

Sam Rivers

Éloge de Sam Rivers par Jean Rochard, hier, sur le glob de son label nato (en minuscules) « Gérard Terronès m'avait donné son contact une après-midi où je pensais à lui. J'ai appelé Sam Rivers de suite. Noël Akchoté, avec qui nous parlions beaucoup de tous ces fabricants-fondateurs de l'histoire de nos musiques, Tony Hymas, Paul Rogers et Jacques Thollot complétaient cette première Configuration quelques temps plus tard à La Buissonne près d'Avignon. Quintet, duo, trio et reprise de "Beatrice", standard inventé par Sam,... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 11:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
26 décembre 2011

Pourquoi filmez-vous ? (Jacques Demy)

« Pourquoi je filme ? Parce que j’aime ça, parce que ça bouge, parce que ça vit, parce que ça pleure, parce que ça rit, parce qu’au ciné on est dans le noir, on est au chaud, entre un mec qui vous fait du genou et une nana qui enlève le sien, devant un con qui parle trop fort, derrière un génie aux cheveux ébouriffés qui vous empêche de lire les sous-titres, parce que ça danse, parce que ça chante, alors je plane, parce que c’est beau, parce que filmer c’est comme une femme, c’est comme un homme, ça peut faire mal, ça vous... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 21:03 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
25 décembre 2011

Bonne fête (2)

Si, si, j'insiste. Bonne fête Et s'il fait trop froid, ça peut se passer autour d'un pot de rillettes d'oie, d'un plat de langoustines grillées, d'une fillette de gros plant, d'un disque de Charles Mingus et d'un livre oublié de Pierre Clastres (avec une pensée pour le regretté Robert Dehoux). En attendant le printemps ?
Posté par charles tatum à 11:21 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 décembre 2011

Le retour obsédant du crapaud

Bonnes fêtes !  (The Comforter, 2010, Patricia Piccinini) The Comforter (ainsi que d'autres œuvres de Piccinini, tels les trois bébés poilus de Litter) est visible jusqu'au 15 janvier dans l'exposition « Mémoires du futur. La collection Olbricht », à La Maison rouge, 10 bd de la Bastille, 75012 Paris [ clic ]
Posté par charles tatum à 00:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,