07 août 2016

Onfray n'en loupe pas une (suite)

Paraître la télé comme on va au bordel : le conseil "philosophique" de Michel Onfray [Claude Guillon, hier, sur son blog]  *** « Je me branche sur France-culture. Erreur estivale parmi d’autres. « Je tombe sur l’impayable Michel Onfray, hôte quasi-permanent de la chaîne, expliquant pourquoi il a décidé, après mûre réflexion, de participer aux émissions de télévision auxquelles il est invité, y compris les pires. « Il cite comme caution un philosophe grec ancien, dont je n’ai pas retenu le nom, qui expliquait... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 09:55 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 août 2016

Hotties Reading 447

Claudette Colbert pendant le tournage de Cleopatra (1934) [merci à Ph!l]
Posté par charles tatum à 02:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
04 août 2016

Freaks and Geeks, Paul Feig, Judd Apatow 1999

***  
Posté par charles tatum à 19:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 août 2016

« Je laisse pousser ma barbe. »

« Eh bien, qu’est-ce que vous faites de nouveau maintenant ? – Vous voyez, cher monsieur, répond-il, je laisse pousser ma barbe. » [A.A., fumiste, club des Hydropathes]    
Posté par charles tatum à 08:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 août 2016

Monsieur D'Déé n'est plus

Il y a quelques jours, Charles D'Déé, dit "Monsieur D'Déé", danseur de bebop et chorégraphe, ami de Boris et ami d'Ursula quand Boris s'en fut allé, est mort à Eus.  
Posté par charles tatum à 15:54 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
31 juillet 2016

Ignace

Le 31 juillet, nous souhaitons une bonne fête à Ignace de Loyola et à tous les jésuites (en herbe ou avérés) de notre connaissance. Champ public et privé, pas d'exclusive  
Posté par charles tatum à 15:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 juillet 2016

Hotties Reading 446

Shirley Jones
Posté par charles tatum à 09:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 juillet 2016

Bambi

Bambi. L'histoire d'une vie dans les bois (1923), de l'immense Felix Salten, on ne le sait pas assez, est un sommet de la littéraure allemande/autrichienne du XXe siècle. Kafka, Kraus, Rilke, Freud (semble-t-il) et quelques autres ne s'y trompèrent pas, qui le placèrent très haut, bien avant que la MGM n'en achète les droits pour les revendre à Walt Disney (qui en fit le produit industriel que l'on sait). [Les nazis n'y furent pas non plus indifférents, qui le brûlèrent dès 1936.] L'édition que vient de publier Rivages Poche... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 18:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
30 juillet 2016

État d'urgence, surveillance et exhibitionnisme des réseaux sociaux

« C’est surtout ne pas vouloir tenir compte de ce que le problème des libertés est déjà pour l’essentiel réglé, et qu’il s’est réglé d’un commun accord entre, d’un côté, une volonté de surveillance certes pour partie policière mais pour l’essentiel marchande et, de l’autre, un désir narcissique irassasiable d’attester de soi en se montrant en tout et partout (via la pandémie des réseaux). Une chose est en effet que les États produisent (ou le semblent) les procédures les plus sophistiquées pour que tout et partout leur soit... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 10:21 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 juillet 2016

A love supreme

Pour une fois que l'idée d'amour suprême (levez les yeux vers les nuées pour comprendre) ne donne pas au mécréant que je suis l'envie de dégobiller...   Chef-d'oeuvre.
Posté par charles tatum à 16:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,