03 novembre 2018

Pannonica

Pannonica de Koenigswarter (1913-1988) fut longtemps la bienfaitrice du jazz, la fée des boppers, l'ange protecteur des musiciens de passage à New York. Trente ans après sa mort, Cristal Records publie un album de haute tenue, intitulé Pannonica. Tribute to Pannonica [ouh la redondance] où sont regroupés une vingtaine d'hommages rendus par quelques-uns des compositeurs majeurs de l'époque. Tous lui ont dédié des thèmes parfois devenus des standards, Nica's tempo, Nica's dream, Blues for Nica, Pannonica, Tonica, Nicaragua (!), etc.... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 11:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

02 novembre 2018

Jacques Mesrine

Jacques Mesrine, exécuté à Paris le 2 novembre 1979 Lardé de dix-huit balles à haute vélocité, à bout portant et sans sommation. Le bourreau, Broussard. Le ministre, Bonnet. Le président, Giscard d'Estaing
Posté par charles tatum à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
01 novembre 2018

FDJ 105 : Edgar G. Ulmer

The Naked Dawn, 1955
Posté par charles tatum à 11:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
01 novembre 2018

Bruxelles, où tout est possible

Merci à André, Cécile et Flamme
Posté par charles tatum à 00:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
31 octobre 2018

Lectures pour tous : Roberto Saviano

« Le secret de la friture de paranza, c’est de savoir choisir les petits poissons : ils doivent trouver leur place parmi les autres. Si on a une arête d’anchois coincée entre les dents, ça veut dire qu’on en a pris des trop grands. Si on reconnaît le calamar, il est trop gros et ce n’est plus une friture de paranza : c’est un mélange de ce qu’on a pêché. Dans une vraie friture de poissons, on mastique tout sans rien identifier. La friture de paranza se fait avec les restes, c’est l’ensemble qui donne la saveur. Mais... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 13:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
31 octobre 2018

Hotties Reading 549

Henry Fonda dans The Lady Eve (Preston Sturges, 1941)
Posté par charles tatum à 00:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 octobre 2018

3,6 [Richter] : le chiffre du jour

Pas de quoi perturber le déroulement de la Teillouse ~
Posté par charles tatum à 23:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 octobre 2018

That's one small step for man, one giant leap for mankind

Posté par charles tatum à 13:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 octobre 2018

30 ans de subversion carabinée (25) Georges Le Gloupier

Nous célébrons le trentième anniversaire de l’Anthologie de la subversion carabinée de notre cher Noël Godin. Pendant cent jours, des auteurs choisis au hasard dans le sommaire du livre sont ici proposés, avec un ou deux extraits pris au hasard dans le chapitre à chacun consacré. L’exercice est gratuit, paresseux et purement incitatif. Pour le reste, démerdez-vous. Réimprimée plusieurs fois, l’Anthologie est encore en vente libre (éditions de l’Âge d’homme), grâce à elle c’est Noël tous les matins. Achetez-la, volez-la, donnez-la ou... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
24 octobre 2018

Vaneigem for ever

« L’impression d’être possédé par la vie n’a rien de l’extase ni de l’illumination. Elle s’obtient par un apprentissage quotidien, par une disposition patiemment cultivée où s’accorder au vivant amenuise et dissipe les contrariétés. » [Le Cherche-Midi 2018]
Posté par charles tatum à 14:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,