11 septembre 2017

Les arbres à clous de Wallonie

"Un des remèdes populaires les plus usités dans le pays wallon contre le mal de dents consiste à faire toucher la dent malade par un guérisseur (sègneu) avec un clou de cercueil, puis à aller ficher à minuit ce clou dans un arbre. […] C’est au génie de l’arbre que s’adressent les hommages et les prières, c’est sur lui aussi qu’on cherche à se décharger de ses maux." Jean Chalon, Les Arbres fétiches de la Belgique, 1912 * [In Musée de la Vie wallonne (Liège) : arbre à clous, par notre ami Ph!l Delvosalle, production PointCulture... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 19:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

09 septembre 2017

Grooving, from Uhuru na umoja

Je lis par hasard dans un magazine hebdomadaire attentif aux tendances (sic), qu'à la Villette, cet été, on pouvait entendre "du jazz pour tous les âges". Quelle idée. (Dis-moi quel jazz tu aimes, je te dirai ton âge ?) Je me demande si la musique de Frank Wright (1935-1990) s'adresse plutôt aux barbons blanchis sous le harnais de la note bleue (votre serviteur), ou aux bébés amibes accros aux feuilles publicitaires du mercredi. On écoute un extrait de "Uhuru na umoja", Paris 1970 Frank Wright (ts), Noah Howard (as), Bobby Few (p),... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 12:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
05 septembre 2017

Les censeurs modernes : sur Les Proies et Detroit

« Le débat sur la légitimité de l'artiste à s'emparer de sujets qui échappent à sa culture est effarant. » *** La polémique entourant les films Les Proies et Detroit sur la question raciale illustre le risque d’aller vers une police de la pensée (Michel Guerrin, Le Monde )   On n’a pas vu venir la polémique autour du film Les Proies, de Sofia Coppola. Elle était introuvable quand le film a obtenu le prix de la mise en scène au festival de Cannes, en mai. Même chose lors de sa sortie en France, le 23 août. C’est aux... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 13:51 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
05 septembre 2017

Hotties Reading 489

Les Petites Ecolières/La Rentrée des classes, Frédéric Lansac 1980
Posté par charles tatum à 00:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 septembre 2017

Un amour si grand qu'il nie son objet (Ghedalia Tazartes)

12.000 battements pas seconde, pas un de moins. Hommage au grand Ghedalia Tazartes, dont j'ai le bonheur d'être l'ami depuis hier soir (merci Facebook). Rendez-vous compte, le 33-tours d'où est extrait ce morceau se trouve sur mon étagère depuis trente-sept ans. Bonne rentrée les petiots.  
Posté par charles tatum à 09:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 septembre 2017

Zabriskie Point en six minutes

Rien d'étonnant à ce que le film le plus pop d'Antonioni ait sa place au catalogue de "Blow-Up". Comme il n'y a que quelques pas de la télé au cinéma et du cinéma au voyage, j'en profite pour raccorder à notre trip imminent vers Death Valley. Pink Floyd gueulera dans l'auto, c'est sûr.    
Posté par charles tatum à 16:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

02 septembre 2017

"Barbara" au Palais des Beaux-Arts

Louis Danvers et Mathieu Amalric hier soir, au Palais des Beaux-Arts, Bruxelles. "Avec Mathieu Amalric hier soir à Bozar (avant-première de son passionnant "Barbara"). Magnifique de voir et de partager son émotion profonde à l'heure de laisser son "bébé" faire ses premiers pas en public..." [ Michel Sordinia ]
Posté par charles tatum à 18:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
01 septembre 2017

Au correcteur invisible

Notre rubrique "Hommage au correcteur invisible" - Le Monde 29/8/2017  
Posté par charles tatum à 18:49 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
31 août 2017

De la fiction à la falsification, par David Faroult (sur Le Redoutable)

En guise de contrepoison à la campagne d'intox précédant la sortie du film de Hazanavicius, je vous invite à lire et à faire circuler le texte de David Faroult sur Le Redoutable. Lien direct *** De la fiction à la falsification (A propos du Redoutable, de Michel Hazanavicius) [par David Faroult, Débordements, 30 août 2017] Lorsque Michel Hazanavicius s’empare d’une année de la vie de Godard, parmi les 86 disponibles, il choisit de traiter 1968. À travers une libre adaptation du récit romancé qu’en a livré Anne Wiazemsky près de... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 09:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
29 août 2017

Hotties Reading 488

Permanent Vacation, Jim Jarmusch 1980 (merci Phil)
Posté par charles tatum à 19:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,