23 mai 2018

Le début de toute oeuvre

"Je me souviens tout à coup de la manière dont ma mère m'a appris à pisser debout ! Ecoutez, voilà ce qui peut être l'élément d'information que nous attendions, la clé de ce qui a décidé de mon tempérament, de ce qui m'a amené à vivre cette épreuve, déchiré par des désirs qui répugnent à ma conscience, avec une conscience qui répugne à mes désirs." Portnoy's Complaint, 1967 [Gallimard, trad. Henri Robillot] ~ Philip Roth, Joyce Carol Oates, Charlie Gross
Posté par charles tatum à 03:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

23 mai 2018

Hotties Reading 526

Boris Karloff (1887-1969), acteur
Posté par charles tatum à 00:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 mai 2018

Le club des hypocrites

Reçu du journal de mode Inrocks, une circulaire électronique intitulée (on notera le point d'exclamation et la coolitude de l'image qui suit) : Fêtes des mères : il est encore temps !
Posté par charles tatum à 19:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 mai 2018

Gilliam et Swift, de Brazil à La Mancha

« Quelque effort que fassent la Nature et la Fortune, elles ne sauraient jamais égaler, par leurs productions, les phénomènes admirables et les révolutions merveilleuses, que l’imagination est capable de produire. Et dans le fond, l’homme est-il si fort à blâmer de préférer l’une aux autres ? La vérité place des notions dans la mémoire; la fiction introduit des idées dans l’imagination. Il s’agit seulement de savoir si les dernières n’existent pas aussi réellement que les premières. Il n’est pas possible d’en disconvenir; on... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 15:18 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
20 mai 2018

FDJ 69 : Terry Gilliam ~ And Now...

... for something completely different The man who killed Don Quixote [El hombre que mató a Don Quijote], Terry Gilliam 2018
Posté par charles tatum à 18:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
19 mai 2018

Juste après l'apogée, l'invisibilisation

Vu ce titre, ce matin, sur lemonde-point-éfère L’apogée de la carrière d’une actrice française dure en moyenne huit ans... Toujours à la pointe du combat pour la défense de la langue, le journal de référence... ~ ... gazette qui embraie sans barguigner, deux articles plus loin,sur l'invisibilisation des actrices de plus de cinquante ans. ~
Posté par charles tatum à 12:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 mai 2018

Lectures pour tous : Vladimir Nabokov

« Nous connûmes cet étrange anthropoïde qui grouille au bord des routes, l’Auto-stoppeur, Homo pollex [pouce] en termes scientifiques, sous toutes ses formes et sous-espèces: le modeste soldat, tiré à quatre épingles, attendant paisiblement, et paisiblement conscient de l’attrait viatique qu’exerce le kaki; l’écolier souhaitant aller deux rues plus loin; le tueur désirant se rendre deux mille kilomètres plus loin; le vieux monsieur, mystérieux et nerveux, avec sa valise toute neuve et sa moustache bien taillée; un trio de... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 11:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 mai 2018

FDJ 68 : Ryusuke Hamaguchi

Tengoku wa mada toi [Le ciel est encore loin], Ryusuke Hamaguchi 2016
Posté par charles tatum à 20:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 mai 2018

Vive Don Quichotte !

Tout chaud !   Le film « Don Quichotte » de Terry Gilliam autorisé à sortir en salles en France samedi Le tribunal de grande instance de Paris, saisi en urgence, a débouté de sa demande le producteur portugais Paulo Branco, qui réclamait la suspension de distribution du film, et par conséquent l’interdiction de sa sortie en salles, au motif qu’il estime avoir les droits sur ce long-métrage avec sa société Alfama Films.
Posté par charles tatum à 16:50 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
17 mai 2018

Janine Reynaud

J'apprends la disparition de Janine Reynaud (1930-2018), qui fut mannequin et actrice de cinéma. « Il fut un temps, déjà lointain (c’était en 1973-1974), où j’ai failli réaliser un Frankenstein dont elle aurait eu le premier rôle féminin (celui de la créature). Les deux producteurs successifs (l’un et l’autre belges) se sont dérobés. Le beau rêve s’est effondré, le film ne s’est jamais fait. Mais le scénario est devenu Frankenstein de filles en aiguille, un des petits romans de cul que j’ai commis à La Brigandine… Dans cette... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 17:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,