08 décembre 2017

Homme-Sandwich

Eh bien quoi... ? Me voici devenu homme-sandwich pour l'excellente revue de cinéma Bref [et son site de streaming BREFCINEMA]. Fier comme un bar-tabac.Mon nom sur l'affiche ! Maman se rengorge. Je suis aussi célèbre que n'importe quelle plume du Figaro-Monde ou des InrocksObs. Est-ce que ça me vaudra comme aux autres, un pass Navigo illimité et des entrées au Grand Rex ? L'image est l'oeuvre © du photographe Jimmy Marble, qui réside à Los Angeles et ICI Merci à Sylvie Delpech et à Jacques Kermabon
Posté par charles tatum à 15:46 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

05 décembre 2017

Hotties Reading 500

Posté par charles tatum à 00:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 décembre 2017

Les 87 ans de l'oncle Jeannot

L'oncle Jeannot, ce "vieux metteur en scène qui fait des jeunes films", a eu 87 ans ce matin.
Posté par charles tatum à 03:05 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
30 novembre 2017

La statue de Jean-Claude Van Damme

Soupçonné d'avoir triché avec le fisc, Jean-Claude Van Damme pourrait être privé de la statue élevée en son honneur il y a cinq ans dans un parc d'Anderlecht. C'est ce que souhaite en tout cas un élu démo-chrétien de cette commune bruxelloise. Heureux qu'il n'ait pas regardé sa secrétaire de travers. On lui aurait retiré son passeport belge ? Vite, JCVD for president !
Posté par charles tatum à 19:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
25 novembre 2017

Hotties Reading 499

Deux photogrammes issus de Cinq perles de la comédie anglaise.Ce coffret de DVD vient de sortir chez Tamasa. On y trouve : Hue and Cry (Charles Crichton 1947)The Magnet (Charles Frend 1950)The Happies Days of of Your Life (Frank Launder 1950)School for Scoundrels (Robert Hamer 1960)Heavens Above ! (John & Roy Boulting, 1963) Notre amie Charlotte Garson y a prêté la main.
Posté par charles tatum à 00:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
23 novembre 2017

Symposium à Sintra : Art et subversion

Cela se passera demain et samedi dans le cadre du Lisbon & Sintra Film Festival [LEFFEST]. Un débat qu’on espère plein de peps et de succulentes provocations : « L’art peut-il encore être subversif ? » Mise en musique de Marie-Laure Bernadac et Bernard Marcadé. Avec Adolfo Luxúria Canibal, Bette Gordon, Deborah de Robertis, Geneviève Fraisse et Noël Godin (vendredi, 15h00) ; Antoine d’Agata, Donatien Grau, Laure Adler et Raquel André (samedi, 11h00). CLIC Futurism, dada, surrealism, situationism: the western 20th century... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 09:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,

22 novembre 2017

Ouverture du 39e F3C Nantes

Comme nul ne l'ignore, la 39e édition du festival des Trois Continents de Nantes (et satellites) vient de démarrer.   LIEN    
Posté par charles tatum à 08:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 novembre 2017

Hotties Reading 498

Astrid Adverbe, Paul Vecchiali, Pascal Cervo sur le tournage de Nuits blanches sur la jetée
Posté par charles tatum à 17:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 novembre 2017

Que reste-t-il de nos amours ? (à l'écran)

Très heureusement inspiré par le petit livre (passionnant au demeurant) de Guillaume Coudray, le bras armé de la nation a décidé de frapper vite et fort. Françoise Nyssen aurait entamé des pourparlers avec les instances décisionnelles des professions de cinéma (réalisateurs, scénaristes, traiteurs). Il sera bientôt interdit aux personnages des films français de manger de la charcuterie. Après l’interdiction du tabac et des blagues salaces, il ne leur restera que le pinard et le cognac, valeurs sûres de la République. Mais pour combien... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 11:41 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 novembre 2017

Rose pourquoi, Jean-Paul Civeyrac

[Le livre du jour] Rose pourquoi, Jean-Paul Civeyrac 2017, POL "Trafic" 120 p. 13 €. Un livre de cinéma qui parle de cinéma à travers le filtre du plaisir et de l'émotion, c'est rare. [Cela nous change des matulus de l'histoire, de l'analyse et de la glose universitaire.] S'il est admirablement écrit, d'une plume frémissante, par un cinéaste lui-même trop rare, c'est encore mieux. « Une nuit, par hasard, je vis à la télévision quelques minutes d’un film inconnu qui firent sur moi une impression très forte et durable. Identifiant ce... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 17:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,