29 septembre 2021

Bloomdido, un air de Radio Plus

6 juin 1950 Charlie Parker [alto sax], Dizzy Gillespie [trumpet] Thelonious Monk [piano] Curly Russell [double bass], Buddy Rich [drums] [clin d'oeil à Raminagrobis]
Posté par charles tatum à 08:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

29 septembre 2021

Hotties Reading 697 : Vivian Maier

« Le parcours de Vivian Maier (New York 1926-Chicago 2009) est celui d’une des plus grandes photographes du XXe siècle. C’est au cœur de la société américaine, à New York dès 1951 puis à Chicago à partir de 1956, que cette gouvernante d’enfants observe méticuleusement ce tissu urbain qui reflète déjà les grandes mutations sociales et politiques de son histoire. C’est le temps du rêve américain et de la modernité surexposée dont l’envers du décor constitue l’essence même de l’œuvre de Vivian Maier. L’exposition permet au public... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 septembre 2021

What the fuck ? A blasphemous lesbian film ?

Le 59e New York Film Festival se déroule en ce moment même [du 24 septembre au 10 octobre ~ 59NYFF] Comme on le voit, la présence dans la sélection de Benedetta, le dernier film de Paul Verhoeven, provoque des réactions cocasses chez quelques zigotos encravatés. Il n'y a pourtant pas, dans cette turlupinade, de quoi fouetter un bon chrétien.
Posté par charles tatum à 14:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 septembre 2021

Paul Vecchiali en librairie

L'éditeur est ici
Posté par charles tatum à 07:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 septembre 2021

Lionel Shriver, vent debout contre les maccarthystes du jour et autres censeurs

« Je continuerai de dire de ce tabou ridicule et inapplicable [le concept d’appropriation culturelle] qu’il s’agit d’une "mode", même si, comme celle des jeans taille basse qui grossissaient tout le monde sauf les anorexiques de seize ans, elle semble durer. Dieu merci, ces jeans sont passés de mode et avec un peu de temps, la fétichisation du tabou de l’appropriation culturelle le sera aussi. « Tout ce tapage autour des revendications identitaires est propre à notre ère. Une fois que nous aurons enfin clos le chapitre... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 19:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
23 septembre 2021

Elaine May

L'émotion du soir Elaine May [as Ruth Bader Ginsburg 1933-2020], invitée de Robert & Michelle King et Ridley Scott The Good Fight 0506
Posté par charles tatum à 23:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23 septembre 2021

Melvin 2012

Lilly done the zampoughi everytime I pulled her coattail  Song by Melvin Van Peebles off the privately released 2012 album "Nahh... Nahh Mofo..." vocals - Melvin Van Peebles keyboards - Bruce Mack / baritone sax - Paula Henderson / cello - Will Martina drums - Chris Eddleton / bass - Jared Nickerson (members of Burnt Sugar) featuring Chicava Honeychild cinematography - Alex Lozupone editors - Alex Lozupone & Melvin Van Peebles Wikipedia dixit : "Lilly" was originally released on Van Peebles' album Brer Soul. It was... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 12:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
23 septembre 2021

Mevin Van Peebles (1932-2021)

Poète, cinéaste, musicien, agitateur subversif et indépendant, le New-Yorkais Melvin Van Peebles n'a pas vraiment inventé la Blackploitation ni le cinéma noir, ne croyez pas tout ce qu'on raconte,mais il a anticipé le proto-rap.  Brer Soul date de 1968. Ecoutons.
Posté par charles tatum à 09:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
22 septembre 2021

Hotties Reading 696

The Green Book (dans le train), circa 1910
Posté par charles tatum à 00:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 septembre 2021

FDJ 202 : David Lynch

Dune, 1984 [qui vaut bien mieux que la réputation effroyable qu'on lui a faite] Le point de vue critique. « Là où le film de Villeneuve porte l’étendard du tout-numérique, celui de Lynch témoigne d’un temps où les décors étaient fabriqués "en dur", où les maquettes flottantes, les effets spéciaux artisanaux et les incrustations approximatives ouvraient autant de brèches à l’imaginaire. Dune fourmille de trouvailles, de passages marquants, qui fonctionnent mieux dans le détail, face à sa visée épique défaillante. »... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 19:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,