07 mai 2008

Là où je suis, je ris

Une semaine après la sortie en librairie du Journal 1966-1974 de Jean-Patrick Manchette (Gallimard, 640 p., 26 €), on nage dans le bourbier des clichés dégradants et des superlatifs qui n'engagent à rien, des approximations admiratives et des imprudentes contrevérités (les morts, on leur fait dire ce qu'on veut). Il nous fallait une grande bouffée de contrepoison. C'est Serge Quadruppani qui s'y colle, dans un texte chaleureux qui remet à l'heure les tocantes de quelques tocards. (Il nous fit déjà le plaisir d'une brève mais... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 17:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 mai 2008

Récupération

"Mieux vaut se quereller avec Guy-Ernest autour d'un carton d'armagnac que boire du café tout l'après-midi avec Simenon, ce vilain coprophage de la décomposition bourgeoise", aimait répéter Jean-Patrick Manchette.Là-dessus il dégoupillait une fiole de vodka. Sans transition, il nous narrait Charley Varrick (presque plan par plan, c'était un de ses dadas), grand film aujourd'hui oublié de Don Siegel, avec Walter Matthau. "La récupération (...) seule rend l'Art rentable. Ce qui n'est pas récupéré sur-le-champ le... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 19:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
06 mai 2008

Bizness

Le bizness consiste à acheter des trucs qui doivent rapporter de l'argent et à les revendre quand on n'y croit plus. (Pour les variantes, on y reviendra le mois prochain.) Exemple : quelques années après avoir acquis les Cahiers du cinéma, le groupe de presse Le Monde vient de décider de s'en séparer. Pas rentable. Plus personne semble-t-il n'achète de magazines de cinoche de qualité, même aussi prestigieux que celui-là. (Bazin et Skorecki y inventèrent la critique de cinéma, Godard et Moullet le cinéma moderne, Delahaye et Biette... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
05 mai 2008

Noir encore

Je viens d'apprendre que Frédéric Fajardie est mort il y a quelques jours, bouffé par un crabe. Un grand bonhomme. Un tendre. La cruauté romanesque et l'acuité politique de ses romans anarcho-noirs (La Nuit des chats bottés, Tueurs de flics, La Théorie du 1% ) avaient enflammé nos vingt, vingt-cinq ans. http://fajardie.free.fr/ Relisons ses livres. Pour les larmes de croco, voir nos journaux habituels
Posté par charles tatum à 11:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 mai 2008

Délocalisation

Vu ceci, dans la weblettre nocturne d'un ami américain. "L'Inde. C'est là qu'aboutissent vos appels hot line quand votre ordinateur fait des siennes."
Posté par charles tatum à 10:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 mai 2008

Après la manif

1er mai. Soir. Temps frais, faux printemps. Trop marché. Mal aux guibolles. Un peu bourré. La saucisse gros plant avalée à Bastille ne passe pas. Demain, on reprend le boulot. Après, on verra. Bizarrement, je pense à Tetsu. Au lendemain de sa mort, il y a deux mois, Siné lui rendait dans sa colonne un hommage de frère, en rappelant qu'il conchiait les curés. Dès que je remets la main sur son texte, je vous le donne. En attendant, une pub pour Glénat.
Posté par charles tatum à 22:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 mai 2008

Fête du travail

Chicago, 4 mai 1886, au plus fort des luttes sociales. Pendant un meeting ouvrier à Haymarket Square, une bombe explose dans les rangs de la police, tue une douzaine de pandores. Leurs collègues ripostent, tirent dans la foule. La classe ouvrière se mobilise. L'Amérique de Grover Cleveland, président "réformiste", a peur. On veut la rassurer, on fera un exemple. Une trentaine de militants anarchistes, immigrés de fraîche date, sont inculpés. Cinq hommes sont condamnés à mort sans la moindre preuve. Louis Lingg se suicide... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 15:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 mai 2008

Spleen

Quelqu'un peut-il me dire pourquoi les grands films tristes sont presque toujours des westerns ? Johnny Guitar, Comanche Station,The Naked Dawn,Rio Bravo,A bout de souffle.
Posté par charles tatum à 01:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
29 avril 2008

Sédition

Merci à l'Age d'Homme et à Vladimir Dimitrijevic, insoumis de toujours et éditeur libre, qui ont remis au four l'Anthologie de la subversion carabinée de Noël Godin. Ce cocktail incendiaire de l'automne 1988 est de retour sur les tables des libraires, le plus loin possible des cadavres qui bougent encore de tous les thuriféraires du virage au centre, fossoyeurs de la lutte des classes et autres buveurs de café décaféiné. En couverture, des Pieds Nickelés hilares et bariolés font les clowns. Laissez-vous embarquer. La paresse... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:15 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
27 avril 2008

Sashimi

Entre 1933 et 1963, Yasujiro Ozu tint un blog. Un journal, plutôt. Voici l'entrée du 27 avril 1960, l'année du tournage de Fin d'automne.  (courtesy les éditions Alive et Jean-Pierre Jackson, traduction de Josiane Pinon-Kawakaté, 1997.) Comme lui, nous essaierons d'aller toujours à l'essentiel.Kôgo Noda fut pendant trente ans le plus proche complice d'Ozu. Il écrivit le scénario de vingt-cinq de ses films. "Des nuages. Bain et sieste, comme d'habitude. Appel tôt ce matin de la maison de Noda à Kamakura à propos des... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 11:12 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,