29 juin 2017

Samuel Khachikian, Bologne 2017

A Bologne (Il cinema ritrovato, 31e), c'est presque la mi-temps. On a fait le tour de l'hommage à Samuel Khachikian, l'Arménien de Téhéran, fou furieux d'un cinéma de genre oublié là-bas depuis l'arrivée des mollahs, film noir, horreur, mélodrame à orphelines, gangster movie et documentaire permanent de l'Iran - société de classes sous dictature, en cours d'industrialisation dans les années cinquante et soixante -, abusivement baptisé l'Alfred Hitchcock iranien (son cinéma évoque plutôt celui de William Castle ou d'un Roger Corman qui... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 08:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

23 juin 2017

Hotties Reading 481

Jean-Jacques Henner, La Liseuse 1883 [mci JiPé]
Posté par charles tatum à 00:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 juin 2017

Il fait trop beau pour travailler

Une fois de plus, Claude Guillon et son blog nous sauvent de la morosité et de l'enfumage ambiants en nous rappelant à la joie des valeurs fondamentales. Il fait TOUJOURS trop beau pour travailler. Avec Claude Bolling pour le ploum-ploum et Roland Petit pour le tralala. Raymonde Bronstein, Anne Lefébure, Hélène Longuet, Anne-Marie Royer (dans le désordre)
Posté par charles tatum à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
18 juin 2017

Fuller et Stridsberg, l'enfer de Corée

Affaire de circonstances ? Parce que j'ai revu tous les films de Samuel Fuller ces derniers mois, que j'ai lu nombre de textes récents consacrés à son oeuvre ? Cette page de Sara Stridsberg (dans un livre plutôt dédié à Nabokov et à Lolita) me fait penser à lui, à certaines scènes de ses films de guerre. La romancière/poète suédoise, pourtant, est à la fois plus sentimentale et plus radicale que le réalisateur de The Steel Helmet. Allez savoir. « Quelques petites minutes plus tard le paysage était dévasté par des... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 15:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
18 juin 2017

Election, accordéon

Dimanche dernier, le bretonnant Paul Molac a été élu à la députation pour la 4e circonscription du Morbihan. Je n'ai donc pas besoin, aujourd'hui, de m'abstenir. Une fois n'est pas coutume, j'ai pu acheter mon pain et passer devant l'église sans que les braves gens me montrent du doigt. [Ci-dessous, Molac (en chemise bleue) et son groupe, Ferzaé, lors d'un fest-noz à Questembert.]  
Posté par charles tatum à 13:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17 juin 2017

Gens de Dublin, la gaffe

Dans la dernière livraison du Monde, l'écrivaine (sic) Alice Zeniter évoque "Gens de Dublin de John Ford". Pas foutus de faire relire les textes, à la rédaction ? [Les bons correcteurs en maraude ne manquent pas, pourtant. Envoyez vos propositions au gérant du blog. Elles seront, selon les cas, étudiées avec l'attention qu'elles méritent ou parcourues d'une fesse distraite (Tristan B.)]  
Posté par charles tatum à 20:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

16 juin 2017

lectures pour tous : Norman Spinrad

*** « Car, à présent, Palmer comprenait parfaitement la signification de l’œuvre. Lorsqu’il l’avait entendue, elle s’adressait aux Solariens. Maintenant elle s’adressait aux hommes de partout. Elle parlait d’une perte si grande qu’il faudrait des siècles pour en connaître toute l’étendue. Elle parlait d’un million de villes, bourrées d’histoire et de souvenirs, de mille cultures bouillonnant de ferments féconds depuis des millénaires et transformées aujourd’hui en gaz incandescent, aujourd’hui perdues pour toujours. La race... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 13:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 juin 2017

Hotties Reading 480

Raoul Ruiz 1941-2011
Posté par charles tatum à 00:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 juin 2017

Lire pour tuer le temps (Georges Hyvernaud)

« Lire aussi, c’est un assez bon moyen de tuer le temps. Il y a des types qui lisent toute la journée. Des livres qu’on se refile de l’un à l’autre, des bouquins graisseux et déchiquetés. Ça a servi à tout le monde. C’est rapiécé, rapetassé, effiloché. Plein de taches de doigts et de traits de crayon. De tristes bouquins où se sont traînés Dieu sait quels rêves obscènes. Tristes comme les rues, comme les murs. Comme tout ce qui a été frotté, usé, sali par tout le monde. Comme un corps de fille où tout le monde s’est vautré. On... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 12:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 juin 2017

Hotties Reading 479

Robert Montgomery (par Katherine Washington), 1931
Posté par charles tatum à 00:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,