18 février 2012

Guerre d'Algérie : Rééditions Minuit 3

« Messieurs, il ne fait pas de doute que dans cette guerre où nous avons tort, l’intention de servir l’équité, la justice, le bon droit, constitue une aide indirecte à la rebellion. Ce n’est pas moi que ça concerne, c’est cette guerre. Cette guerre est injuste dans son pricipe et dans ses buts. Notre gouvenement a mis cinq ans à prononcer le mot "autodétermination" qui la condamne, justement, dans son principe et dans ses buts. Allons-nous continuer longtemps encore de tuer les Algériens avant de faire passer dans la... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17 février 2012

Guerre d'Algérie : Rééditions Minuit 2

« J'ai été arrêté le 29 novembre 1958, à 18h30, au 146, rue Montmartre, par six inspecteurs qui m'ont conduit à la Caserne Noailles, à Versailles. Arrivant là-bas, vers 19h15, ils m'ont déshabillé et la séance a commencé par trois inspecteurs qui m'ont battu par des coups de poing au ventre, à la poitrine, aux épaules, aux reins, pendant une demi-heure. Après, ils m'ont fait la barre fixe, sur laquelle ils ont branché du courant électrique. Cette opération a duré jusqu'à 24 heures. Cela veut dire, toutes les demi-heures, on me... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 février 2012

Guerre d'Algérie : Rééditions Minuit 1

« Je dédie ce livre à la mémoire de mon camarade Kadou (Abd el Kader Benazouz) et à tous ceux qui, comme lui, sont morts pour que d'autres vivent libres et en paix. ... et à toi aussi jeune soldat inconnu, que j'aimerais tant connaître. Souviens-toi ! C'était le matin du mardi 28 août 56. Tu étais chasseur et j'étais le gibier. Par hasard, tu m'as surpris dans la crevasse où je me terrais pour attendre la nuit. Figé et muet, blond ou roux, car ta peau très claire était rougie par le soleil d'Afrique, timidement, tu m'as souri. Sans... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 18:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
24 octobre 2011

Catherine Belkhodja, sans motif apparent

Catherine Belkhodja dans Level Five (Chris Marker, 1997) [clin d'oeil à Bruno]
Posté par charles tatum à 22:46 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17 octobre 2011

17 octobre 1961 : Henry nous écrit

L'ami Henry B. m'envoie ce témoignage. « Aujourd'hui, il y a tout juste 50 ans, le mardi 17 octobre 1961, une grande manifestation était organisée par la Fédération de France du FLN pour s'opposer au couvre-feu imposé en France aux Algériens. Moi, je me faisais virer du domicile familial au motif que j'avais plus ma place puisque majeur (21 ans à l'époque)... Et, curieusement, par trois fois, je devais retrouver les manifestants sur mon chemin. La première fois, au croisement du Boulevard Haussmann et de la rue de... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 13:30 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 octobre 2011

17 octobre 1961 : on n'oubliera jamais

Un livre dont la parution fut différée pendant quarante-neuf ans, pour des raisons obscures.  «Trois facteurs ont contribué à la dissimulation du massacre [du 17 octobre]: 1, la négation et la dénaturation immédiates de la part de l'Etat français; 2, la volonté de la gauche institutionnelle que la mémoire de la manifestation de Charonne contre l'OAS recouvre celle de ce drame; 3, le souhait des premiers gouvernants de l'Algérie indépendante qu'on ne parle plus d'une mobilisation organisée par des responsables du FLN,... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:03 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

17 octobre 2011

17 octobre 1961 : ici on noie...

Posté par charles tatum à 00:02 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 octobre 2011

17 octobre 1961 : les commanditaires

Cinquante plus tard, on spécule toujours sur le nombre des victimes du massacre du 17 octobre. Mais on connaît les responsables. Les commanditaires. Dans l'ordre hiérarchique : Charles de Gaulle, président Michel Debré, premier ministre Roger Frey, ministre de l'Intérieur Maurice Papon, préfet de police
Posté par charles tatum à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 septembre 2011

Lectures pour tous : Boualem Sansal

 « Les laveurs de morts s’emparèrent aussitôt du corps, maquillèrent les plaies, le toilettèrent à grande eau, l’emmaillotèrent dans un linceul blanc, le parfumèrent et le déposèrent à même le sol, selon la coutume, au milieu du salon débarrassé de ses meubles. Je refusais de croire que cette chose immobile et effrayante était mon père. Je n’osais l’approcher, ni la regarder. Des religieux en burnous entrèrent en action à leur tour. Je les avais pris pour des bandits de grand chemin lorsque, à mon réveil, brutal et glacé, dans... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 15:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 juin 2011

Réhabiliter de Gaulle ? Plutôt crever

Allez, encore un 18 juin et son cortège d'hommages au Grand Homme, de l'extrême droite à la presque-extrême gauche. Français, encore un effort pour être tous gaullistes. « Charles de Gaulle était un poète et un homme de goût. » [Régis Debray] Il le cachait bien, sous sa quadruple condition de militaire, de patriote, de chrétien et de vieil imbécile raciste [merci à guy-ernest pour l'inusable formule] Pour preuve, quelques propos d'il n'y a pas si longtemps : C’est très bien qu’il y ait des Français... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 13:30 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,