13 février 2017

Godard au Cinématographe : démarrage

Début de la rétrospective Godard au Cinématographe (Nantes, CLIC). La présentation de Jérôme Baron. ***   "Depuis quelques années, l'obsession biographique entourant Jean-Luc Godard – citons dans l'ordre de leur parution les ouvrages anglais de Colin McCabe (2003), américain de Richard Brody (2008), français d'Antoine de Baecque (2010) et, plus obliquement, le dictionnaire consacré au cinéaste par Jean-Luc Douin la même année – poursuit de faire de lui une des figures les plus étudiées et commentées de l'histoire du cinéma,... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 08:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

26 novembre 2016

Trois continents. Sur le programme "Présences du cinéma indien"

Présences du cinéma indien par Jérôme Baron Soufflerait-t-il sur le cinéma indien un vent de renouveau ? C’est en tout cas une impression qui d’année en année gagne en conviction. Des films significatifs retrouvent depuis une décennie une place perdue de longue date dans les festivals européens, même si leur audience demeure modeste et leur présence sporadique sur les écrans de nos salles. Il est sans doute un peu tôt pour expliquer les raisons de ce nouvel élan mais on ne peut les séparer des récentes évolutions du pays tout... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 17:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
24 novembre 2016

Trois continents. Sur le programme "De l'Afrique et du Portugal"

DE L’AFRIQUE ET DU PORTULAL : MÉMOIRES, REPRÉSENTATIONS ET DESTINS par Aisha Rahim et Jérôme Baron, novembre 2016   En 1934, en pleine affirmation de la dictature portugaise, une grande exposition coloniale était organisée à Porto. Au regard des autres empires européens, une carte y mettait en valeur la vocation du Portugal à s’étendre au-delà de son étroit rectangle en bordure de l’Atlantique. Cette représentation idéologique se légitimait des découvertes maritimes et de leur dimension mythologique, le Portugal trouvant... [Lire la suite]
05 novembre 2016

Trois Continents, J-17 : la compétition

Encore dix-sept jours à dormir avant l'ouverture [avec Où est la maison de mon ami ?, du regretté Kiarostami] du 38e festival des Trois Continents (Nantes) Les pétulants résponsables du festival - Emmanuelle, Jérôme et Guillaume sur la photo - en ont dévoilé le programme ces jours-ci devant un Cinématographe plein à craquer. Voici, en attendant la suite, la liste des neuf films en compétition. *** Akher ayam el madina [In the last days of the city] de Tamer El Said [Égypte] El Limonero real [Le citronnier royal] de Gustavo... [Lire la suite]
25 janvier 2016

Nos films préférés en 2015 : Olivier Dekegel

Voici mes choix pour l'année 2015, sans distinction entre films récents et plus anciens, sans ordre de préférence : Detour de Force, Rebecca Baron (Autriche-États-Unis, 2014) Not Far At All, Peter Gidal (Royaume-Uni, 2013) Machi, Ogino Shigeji (Japon, 1930) Depositions, Luke Fowler (Royaume-Uni, 2014) Never give a sucker even break [Passez muscade], Edward F. Cline (États-Unis, 1941) Rabo de Peixe [Le Chant d’une île], Joaquim Pinto et Nuno Leonel (Portugal, 2003-2015) Carriage Trade, Warren Sonbert (États-Unis,... [Lire la suite]
30 novembre 2015

Trois Continents. La clôture

Pour la 37e fois, le festival nantais touche à sa fin. Le palmarès couronne les films suivants : Mekong Stories du Vietnamien Phang Dang Di (prix du jury jeune) * Happî awâ [Happy Hour] du Japonais Ryusuke Hamaguchi (prix du public) * Boi Neon [Neon Bull] du Brésilien Gabriel Mascaro (mention spéciale) Happî awâ [Happy Hour] du Japonais Ryusuke Hamaguchi (montgolfière d'argent) Lu bian ye can [Kaili Blues] du Chinois Bi Gan (montgolfière d'or) ***
Posté par charles tatum à 23:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

27 novembre 2015

Trois Continents. L'éditorial de Jérôme Baron

Des conflits durablement enlisés dans l’horreur, une diplomatie impuissante manquant de clairvoyance, des projections souvent court-termistes, une obstination libérale à poursuivre la mise à sac de nos ressources communes et vitales avec des conséquences, elles, durables, des spéculateurs qui spéculent, notre Europe divisée et encore affaiblie depuis la crise grecque, son parlement sous influence des lobbyistes sans que ses (nos?) représentants ne s’en cachent plus, des finances publiques à la peine, l’emploi en berne... Les... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 10:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
24 novembre 2015

Trois Continents. L'ouverture

Propos de Jérôme Baron à la cérémonie d'ouverture. "Le festival devait avoir lieu, et il a lieu, nous nous en réjouissons comme tous ceux qui de loin nous ont adressé des messages d'encouragement à tenir les choses telles que prévues cette semaine. Comme cela risque d'être le cas dans beaucoup d'autres manifestations cinématographiques ces prochaines semaines, certaines œuvres présentées se trouvent dans une immédiateté sidérante avec nos actualités. C'est le propre de l'art que de toucher avec l'acuité la plus vive à la complexité... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 19:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
18 novembre 2015

Les Trois Continents

La semaine prochaine, vieille habitude, nous serons à Nantes pour assister au festival des Trois Continents. Le 37e.
Posté par charles tatum à 10:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14 février 2015

Nos films préférés en 2014 : Jérôme Baron

Nonobstant le nombre de films que je ne suis pas parvenu à voir (dont Saint Laurent et Night Call) – je viens de finir les deux Lars von Trier qui sont d’une nullité crasse à tous points de vue ! Quel prévisible combinard !) et tous ceux que j’ai malheureusement vus en remerciant le Ciel de ne pas avoir à les partager avec d’autres, voici donc une liste : appelons-la d’ailleurs ma liste ! J’ai l’impression que ma capacité d’émerveillement en a tout de même pris un sacré coup !  Alors voilà, avant qu’il ne... [Lire la suite]