27 août 2018

30 ans de subversion carabinée (10) Raymond Borde

Nous célébrons le trentième anniversaire de l’Anthologie de la subversion carabinée de notre cher Noël Godin. Pendant cent jours, des auteurs choisis au hasard dans le sommaire du livre sont ici proposés, avec un ou deux extraits pris au hasard dans le chapitre à chacun consacré. L’exercice est gratuit, paresseux et purement incitatif. Pour le reste, démerdez-vous. Réimprimée plusieurs fois, l’Anthologie est encore en vente libre (éditions de l’Âge d’homme), grâce à elle c’est Noël tous les matins. Achetez-la, volez-la, donnez-la ou... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 octobre 2013

Chaleur pour un dimanche matin : Raymond Borde

Portrait en trente minutes du regretté Raymond Borde (1920-2004), polémiste et poète, cinéfils et cinécritique, fondateur de la  cinémathèque de Toulouse, réalisateur à ses heures (il fit un film sur Molinier). Réalisé en 1984 par Renée Darbon pour FR3 Toulouse. [merci à JiPé]
Posté par charles tatum à 10:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
09 juillet 2009

Ledoux

en 1962 (dans La Jetée, de Chris. Marker) en 1974 en 1988 en juillet 2009 Jacques Ledoux, 1921-1988. Le phare de la cinéphilie belge et grand patron de la Cinémathèque royale est l'un des inventeurs, avec Henri Langlois, Raymond Borde et quelques autres, de Londres à Berlin et Moscou, du double principe «Conserver, Montrer» et l'un des rares à s'être démené jusqu'à ses derniers jours pour l'appliquer à tous les films, quels qu'ils fussent. Son nom n'est plus qu'un néon bleuâtre à basse tension à l'entrée de la salle... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
10 janvier 2009

Faire un gosse comme on fait au pot

Charley Bowers (« Bricolo ») Toujours d'une roborative actualité: le regretté Raymond Borde, ami des poètes toulousains et patron de la Cinémathèque du même nom, où il œuvra, pour notre plus grand bonheur, à sortir Charley Bowers de l'oubli. Extrait de son brûlot de 1964, L'Extricable, « briquette rouge brouille-ménage rappelant parfois le Péret fulminatoire d'avant-guerre » comme l'écrit Noël Godin dans son indépassable Anthologie. « Toujours plus d'enfants, plus de tonnes d'acier, plus de mètres carrés de surface habitable.... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 14:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,