03 décembre 2016

Bresson, le diable et les chiens

"Je n’ai vu, ou plutôt senti, le diable qu’une fois, dans un chien que j’avais recueilli. J’ai dû m’en débarrasser très vite, et cependant j’aime les animaux. C’est très curieux." Très curieux, en effet. Un drôle de citoyen, ce Robert Bresson. Je ne l'inviterai jamais à la maison. Cette remarque, lis-je, date de la sortie de Mouchette.  
Posté par charles tatum à 16:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 janvier 2015

Nos films préférés en 2014 : Bernard Noël

Je n’irai pas par quatre chemins. Il y a eu Godard, et puis les autres ! Godard, dans l’ordre chronologique Le Petit Soldat (1960) Vivre sa vie (1962) Le Mépris (1963) Une femme mariée (1964) Deux ou trois choses que je sais d’elle (1966) Faut pas rêver (1977) Je vous salue Marie (1984) Je vous salue Sarajevo (1994) Notre musique (2004) Adieu au langage (2014) ~ Les autres, dans l’ordre alphabétique Boyhood, Richard Linklater (États-Unis, 2014) Les Dames du bois de Boulogne, Robert Bresson (France, 1945) Mud,... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
06 octobre 2011

Bresson Mouchette Godard

Godard, 1967 : bande-annonce de Mouchette
Posté par charles tatum à 11:11 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 septembre 2011

Hotties Reading 188

L'Argent, Robert Bresson, 1983 [merci à Gérard Lenne]
Posté par charles tatum à 13:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 janvier 2010

Bresson nous étonnera toujours

La signature de l'affichiste-illustrateur m'a intrigué. L'homme du cinématographe, avant de tourner Les Affaires publiques (donc bien avant Mouchette !), a-t-il mené, au fin fond des colonies, une carrière artistique dont nous ignorons tout ? Le saurons-nous jamais ?
Posté par charles tatum à 20:07 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 septembre 2009

Pierre Léon et le prophète

Célébrons la naissance du Blob, le blog de Pierre Léon(dont le journal parlé est toujours visible sur Y*T*). Skorecki a raison. C'est encore meilleur quand il fait court. « Louis Skorecki dit qu’il y a trop de texte dans mon blog, alors je vais essayer de faire court. J’ai vu beaucoup de choses dans ma vie, mais je n’aurais jamais imaginé que le monde de la prison pût exercer une fascination aussi troublante sur un metteur en scène de cinéma. À côté d’Un prophète, de Jacques Audiard, Oz frise une objectivité quasi rossellinienne.... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 09:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
07 juillet 2009

Luc Moullet sur Paul Vecchiali

J'ai déjà eu l'occasion de trompéter ici que Bref (clic) était une des plus riches revues de cinéma ayant survécu aux bouleversements de la presse et à la paresse des lecteurs. Je n'en démords pas. Ce n'est pas le rédacteur en chef, le pays Jacques Kermabon, qui me contredira. Dans le numéro d'été 2009, Luc Moullet se fend d'un hommage inattendu à Paul Vecchiali (dont on ne parlera jamais assez), en s'appuyant sur Maladie, le court métrage que Vecchiali consacra à son propre père, il y a trente ans. Inattendu mais revigorant car... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 16:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,